Le Printemps du violon

Le violon est à l’honneur cette semaine grâce à Anton Martynov, archet nourri de la grande école russe mais que le goût des aventures musicales pousse parfois aussi vers le baroque.

Belle aventure que celle dans laquelle il se lance en initiant Le Printemps du violon. Plus qu’un festival, c’est une véritable célébration de l’instrument dans tous ses états qui s’annonce avec des concerts quotidiens et diverses propositions parallèles (conférences, rencontres, etc.).

Après une soirée Bach avec les Sonatori de la Gioiosa Marca (Invalides, le 21), la salle Adyar accueille Philippe Graffin et Claire Désert (le 22), puis un programme à deux violons réunissant Geza Hosszu Legocky, protégé de Martha Argerich et Anton Martynov (le 23).

Cadre original, le musée Maillol attend le récital d’un jeune prodige de l’archet, Roman Kim (le 24) et des pages de Mozart, Schumann et Bloch par A. Martynov et Iddo Bar-Shai au piano (le 25).

Le Printemps retrouve Adyar pour un week-end éblouissant avec le Trio Dorogi, mené par l’archet de la grande Dora Schwarzberg dans Strauss, Schumann et Tchaïkovski (le 26) et, enfin, un programme surprise (le 27) pour lequel la présence du légendaire Ivry Gitlis, entouré de ses amis, augure d’un moment aussi émouvant qu’inattendu.

Du 21 au 27 mars (concerts à 20 h)

Grand Salon des Invalides. Musée de l’Armée, 7e. M° Invalides.

Musée Maillol, 59-61, rue de Grenelle, 7e. M° Rue du Bac.

Salle Adyar, 4, square Rapp, 7e. M° Alma Marceau. Pl. : 20 à 40 €.

Tél. 01 80 18 06 67.

www.leprintempsduviolon.com