A.Ecouter

Les 5 ans du label Nowadays Records

Nowadays Records, le label parisien pionnier du future beat, souffle ce mois-ci ses cinq bougies. Il en profite pour sortir un double album réunissant tracks emblématiques de son histoire et inédits, avant de convier les Parisiens à sa (démente) soirée d’anniversaire le samedi 8 décembre prochain.

 

label nowadays records
© DR

 

Histoire d’amitié avant tout, la genèse de Nowadays s’est faite autour d’un manque. Puisque c’est bien connu, on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, Ugo De Angelis aka oOgo et Vincent Leibovitz dit Chom­sky ont envisagé leur label au départ comme une extension du groupe La Fine Equipe – créé avec leurs comparses Blanka et Gib. Gravitant dans une niche, plus tard qualifiée de future beat, qui selon leurs propres dires « n’intéressait pas grand monde à l’époque« , ils ont choisi de ne pas attendre qu’on vienne les chercher.  Selon oOgo, « si l’idée sous-jacente de développer d’autres projets était déjà bien là, la première démarche fut de nous auto-produire » . Plus qu’un simple album, La Boulangerie est ainsi devenu un « véritable manifeste » dixit Chomsky, dont la création de Nowadays Records fut la suite logique.

« Si à l’époque plusieurs labels étrangers tels que Warp ou Ninja Tunes qu’on aimait beaucoup s’intéressaient à cette nouvelle scène du beatmaking, il n’existait en France pas vraiment de structure pour accueillir cette vision du hip-hop. On connaissait une micro-scène d’artistes qui seraient potentiellement intéressés. L’idée était de fédérer des producteurs qui faisait ce type particulier de musique« .

Le point de départ du label en tant que tel sera la création par le duo oOgo/Chomsky du projet Hoosky, avec lequel ils prennent d’autres directions et tentent des incursions dans la musique électronique. Leur parfaite entente artistique sur l’album Just A Lil’ Beat qui réunissait plein de styles de musique. Façon de travailler à deux, façon de consommer la musique où ils se retrouvent et se lancent dans l’aventure à deux.

Dès le départ, l’idée fut de produire d’autres styles de musique. Le nom Nowadays se veut à cet égard intemporel et signifie leur volonté de signer leurs coups de cœur du moment, sans s’enfermer dans un style ou une époque. Le jeu autour de la temporalité les amusait. Et le temps justement, ils le prennent réellement. Plutôt que d’être dans la précipitation, comme c’est hélas souvent le cas de certaines sorties actuelles, les garçons ne font pas dans l’urgence de l’époque et gardent la même soif de découvertes, même si les enjeux ont évolué. Sans réels objectifs au départ, donc sans pression, le label a grandi avec ses créateurs, lesquels se sont formés et professionnalisés sur le tas.

Ces cinq ans correspondent à la signature avec Fakear, qui est un peu la tête de gondole du label, sans pour autant faire de l’ombre à leurs autres excellentes signatures à l’instar des précurseurs du beatmaking Everydayz et Phazz, mais aussi de Clément Bazin ou encore de Leska.

« Fakear a été l’étincelle qui a fait que le monde professionnel de la musique s’est intéressé à nous. Mais cela a aussi coïncidé avec un moment où le beatmaking est de fait devenu à la mode. Lui se démarquait des autres avec un côté peut-être plus ouvert, ce qui explique sans doute son succès populaire. Mais le terrain était favorable. Lui a transformé l’essai avec son côté ultra efficace« .

 

 

Un double album réunissant 13 titres ayant marqué l’histoire du label et 12 inédits faisant l’objet de collaborations entre artistes maison est sorti le 30 novembre en CD / vinyle / cassettes. Il est à écouter ici et à se procurer là.

 

 

Mais ces cinq ans, plus qu’un bilan, sont avant tout une occasion bien trouvée de faire la fête avec les artistes emblématiques du label. Cette excellente soirée d’anniversaire réunissant entre autres Fakear, La Fine Equipe, Robert Robert, Yann Kesz ou encore  Everydayz & Phazz aura lieu le samedi 8 décembre à la Machine du Moulin Rouge. Cœur sur eux.

Infos & Billets