Sélection musicale : les cinq disques du moment #6

La pop hexagonale se porte très bien, merci pour elle. Dans toutes ses acceptions et à une (excellente) exception américaine près, c’est elle qui nous a accompagnés au cours des deux semaines écoulées. Histoire de se réchauffer un peu en attendant à l’été, voici une nouvelle sélection de disques pour s’évader.

 

TH Da Freak – The Hood

pochette de l'album The Hood

 

Si vous aimez le rock foutraque des 90’s (et les cheveux verts), c’est du côté de la Belle Endormie que vous devez tourner vos oreilles ces temps-ci. Première salve d’une trilogie annoncée pour 2018, The Hood est, malgré ses évidentes influences grunge, un album de pop/rock lo-fi. Intelligemment bricolé et nonchalamment ancré dans son temps. Parue sur l’excellent label Howlin Banana Records, cette nouvelle galette DYI du bordelais Thoineau Palis ravira aussi bien les inconditionnels du rigolo Mac de Marco que ceux des immenses Sonic Youth. Les Parisiens pourront le vérifier le 6 mars prochain à l’Olympic Café.

 

En écoute ici.

 

Makeshift – Makeshift

Pochette de l'album Makeshift

 

Expérimental tout en restant accessible. Harmonieux sans pour autant être de facture classique. Ce premier album éponyme des Caennais de Makeshift est une jolie surprise pop (é)mouvante. Explorant des contrées mélodiques audacieuses, tantôt avec sobriété tantôt avec une emphase décomplexée, ce disque hybride est une nouvelle preuve que les chansons tristes peuvent réellement rendre heureux.

 

En écoute ici.

 

Ezra Furman – Transangelic Exodus

Pochette de l'album Transangelic Exodus

 

Les premières notes de « Suck the blood from my wounds », qui introduit l’excellent nouvel album du captivant songwriter californien, donnent une irrésistible envie de danser. Avant de s’époumonner. Et de danser à nouveau (en s’époumonnant). A la fois introspectif et hautement politique, abordant la question du genre et de la fluidité des sexualités, prônant une liberté salutaire dans une Amérique en partie sclérosée, Transangelic Exodus est la pépite rock de février.

 

En écoute ici.

 

Pendentif – Vertige Exhaussé

Pochette de l'album Vertige Exhaussé

 

Les Bordelais (oui, encore) ont certes pris leur temps, mais surtout de la hauteur, pour accoucher de ce nouvel album aussi contemplatif qu’éthéré. Dans une veine dream-pop teintée d’électro et porté par la jolie voix de Julia Jean-Baptiste (Nouvelle Vague), Vertige Exhaussé est une invitation à l’indolence assumée dans une époque où tout se vit en accéléré. Leur concert du 8 mars affichant d’ores et déjà complet, une nouvelle date est programmée à la Maroquinerie le 16 octobre prochain (Billets).

 

En écoute ici.

 

Concrete Knives – Our Hearts

Pochette de l'album Our Hearts

 

Suite de l’essentiel Be Your Own King, le deuxième disque des Concrete Knives a certes mis cinq ans à voir le jour, mais l’attente en valait la peine. Our Hearts est un album de pop énergique dont se dégage une maîtrise propre aux futurs grands. Entre mélodies addictives et riffs ravageurs, assurément l’un de nos coups de coeur du moment.

Leur tournée française passera par le Point Ephémère le 20 mars prochain (Infos & Billets).

 

En écoute ici.