A.Ecouter

Les cinq artistes repérés aux Transmusicales qui feront 2019

Les Transmusicales de Rennes sont souvent l’occasion pour le public aussi bien que pour la presse dite spécialisée de se prêter au jeu des pronostics quant aux projets qui pourraient transformer l’essai. A Nous Paris n’est pas en reste et s’est attelé à sa propre petite liste totalement subjective des cinq artistes qui se sont démarqués le mois dernier et que l’on espère bien voir revenir en force cette année. 

 

Bodega

Leur premier album « Endless Scroll » sorti en 2018 était un peu passé sous les radars mais les tops de fin d’année ont permis de réparer cette erreur. Textes incisifs, esthétique arty, phrasé matraqué à la Art Brut, ballades pop mélodiques entrecoupées de rythmiques à la LCD Soudsystem et donc calibrées pour danser, voilà les ingrédients bien trouvés de ce quintet post-punk de Brooklyn – majoritairement féminin, c’est suffisamment rare pour être souligné. A savourer en live lors de leur passage à Paris, le 23  février au Point Ephémère après avoir (re)maté ici leur prestation au Parc Expo.

Infos & Billets

Muthoni Drummer Queen

D’aucuns l’ont qualifiée de Beyoncé de Nairobi. Mais la chanteuse, rappeuse et percussionniste kényane mérite largement de se faire un prénom en dehors de toute comparaison (aussi flatteuse soit-elle) avec cette autre Queen, tant son énergie communicative a fait vibrer le public rennais. Entre hip-hop, reggae, soul et R’n’B, son show porté par les beats de deux magiciens suisses a fait la part belle aux messages afro-féministes. En attendant une programmation parisienne qui ne saurait tarder, nous vous proposons de patienter avec la captation de sa performance aux Trans.

 

Atoem

Le duo rennais a tenu toutes ses promesses en portant à ébullition un hall 9 pourtant en fin de course, grâce à sa puissante électro expérimentale, entre boucles organiques et techno minimaliste. Machinistes et musiciens instrumentaux à la fois, ils proposent sur scène une expérience sensorielle totale que l’on a hâte de retrouver dans les prochaines grand’ messes de la musique électroniques. A d’ores et déjà vérifier dès le 1e février dans le cadre de Sonic Architectures au Palais de la Porte Dorée.

Infos & Billets

 

The Psychotic Monks

La claque noise de cette édition a été assénée par quatre moines psychotiques en provenance de Paris. Leur concert fut une progressive déflagration de décibels, entre chaos et maîtrise bruitiste. Un set dark, puissant et convaincant, qu’il est urgent de découvrir (ou de revoir) par ici, avant de se plonger dans leur transe impie le 11 avril prochain à la Maroquinerie.

Infos & Billets

 

Praa

Impressionnante de maîtrise à seulement vingt-six printemps, la Rennaise Praa a mis tout le monde d’accord (et plus encore) sur la scène de l’Etage.

Sa future soul aux accents très pop combinée à une touche d’electro prend toute son ampleur sur scène, ce dont vous pourrez vous rendre compte par vous-même en assistant à son concert le 12 février prochain au Café de la danse pour la 13e Fair Party du dispositif du même nom, d’autant plus qu’hormis les frais de gestion, c’est gratuit sur réservation.

Infos & Billets