Les concerts de la semaine du 26 février 2018 à Paris

Entrez entrez, les portes des salles de concert vous sont comme toujours grandes ouvertes !

 

Bilal au Duc des Lombards

Le soulman Bilal a collaboré avec un nombre incalculable d’artistes aux noms évocateurs. Kendrick Lamar, Beyoncé, Jay-Z ou encore The Roots pour ne citer qu’eux. En solo, il ne s’en sort pas mal non plus et, en clôture d’une résidence de trois jours, le prouve en livrant deux représentations (à 19h30 et 21h30) le lundi 26 février au Duc des Lombards.

Infos & Billets

 

Montero et Good Morning TV à Point Éphémère

Il a mis presque cinq ans à sortir son second album. Le temps pour lui de voyager et s’adonner à sa passion de toujours : le dessin. Produit dans le studio d’enregistrement de Mark Ronson, « Performer » est un véritable feu d’artifice sonore qui invoque les fantômes de Supertramp, de Manfred Mann et des Beach Boys. Le citoyen du monde Montero sonne la révolution le lundi 26 février, accompagné en première partie par la dream pop poétique de Good Morning TV.

Infos & Billets

 

Judah Warsky, Ojard et Bumby à Point Éphémère

Cité parmi les 5 artistes à suivre en 2018, Judah Warsky fête la release party du magnifique « Avant/Après » le mercredi 28 février. Plongez dans l’univers de cet amoureux des mots et du second degré qui s’offre à vous seul sur scène. Deux autres phénomènes vous assurent une soirée mémorable : le bâtisseur d’une citadelle imaginaire Ojard et le next-big-thing Bumby.

Infos & Billets

 

Here Lies Man et Gavagaii à l’Olympic Café

On a trouvé les enfants spirituels de Fela Kuti et Black Sabbath. Ils s’appellent Here Lies Man ! Improbable mélange entre un héritage afrobeat et une base heavy rock, les Californiens réussissent pourtant le tour de force de rendre leur musique parfaitement cohérente et jubilatoire. Ça se passe le mercredi 28 février à l’Olympic Café, avec en guise d’échauffement les excités de Gavagaii.

Infos & Billets

 

The Pains Of Being Pure At Heart à Petit Bain

S’il existait un prix du plus beau nom de groupe, The Pains Of Being Pure At Heart ferait à coup sûr figure de favori. Menés par leur tête pensante Kip Berman, les New-yorkais débutent à Petit Bain le jeudi 1 mars une tournée européenne et nous promettent un voyage dans le temps aux confins des 80’s et 90’s.

Infos & Billets

 

Public Access T.V, Olenji Nun et Fenc/s au Supersonic

Ils en ont connu des frasques les Public Access T.V ! En même temps, quand on est jeunes et que l’on fait partie d’un groupe de rock qui cartonne, on comprend que cela puisse monter à la tête. Assagis mais pas calmés, ils viennent nous présenter le jeudi 1 mars leur nouvel album intitulé « Street Safari ». Comptez sur l’électro-pop d’Olenji Nun et les envolées supersoniques de Fenc/s pour chauffer l’ambiance.

Infos, entrée libre

 

Alice Boman à l’Olympic Café

La voix des anges ressemble vraisemblablement à celle d’Alice Boman. En tout cas, on l’imagine ainsi. Son titre « Waiting » a marqué la série TV « Transparent » et illustre à merveille ce que la jeune Suédoise possède : un don pour mettre en musique ses émotions. Venez nombreux vibrer en sa compagnie le vendredi 2 mars, vous ne le regretterez pas !

Infos & Billets

 

Hearscape, Yaåster et Ketut à La Boule Noire

C’est une programmation éclectique et 100% française que propose la Boule Noire ce vendredi 2 mars. Entre pop (désen)chantée en anglais et rock progressif, les compos d’Hearscape sont une ode à la mélancolie ambiante. Yaåster s’est au contraire donné pour mission de faire revenir le soleil (au moins dans nos cœurs) avec sa pop aux textures disco/funk. Quant à Ketut, il fera la synthèse entre ombre et lumière à coup de beats entêtants et bigarrés.

Infos & Billets

 

Alice et Moi, Grand Soleil et Lockhart au Hasard Ludique

L’association Tourtoisie Music se paye le luxe d’inviter un beau plateau le samedi 3 mars. Histoire de mettre en lumière différentes composantes de la scène française. On se délecte par avance de savourer la pop sensuelle d’Alice et Moi, de passer en revue le meilleur des 80’s avec Lockhart et de décoller avec l’électro sidérale de Grand Soleil. Pas de déshydratation possible sur le dancefloor, car c’est l’ami Buvette qui prend les platines pour un DJ Set en toute convivialité.

Infos & Billets