Les concerts de la semaine du 3 décembre à Paris

La ligne droite finale menant aux traditionnels « 3… 2… 1… Bonne année ! » est entamée. En guise de calendrier de l’Avent, voici notre sélection des concerts parisiens à ne pas rater !

 

Pardans et DOG Power à l’Olympic Café

Concerts rock

La dernière sensation venue de Copenhague se nomme Pardans. Difficile de décrire le style de ces cinq énervés, à mi-chemin entre une fanfare punk et un jazz band sous caféine. Emmenés par un chanteur totalement possédé, hurlant et déclamant ses textes comme si la fin du monde approchait, ils reviennent dans la capitale le lundi 3 décembre pour prêcher leur bonne parole. Les Néo-zélandais de DOG Power eux aussi en ont rêvé dans leur chanson « Come Back To Paris »… Il faut croire que c’était prémonitoire !

Infos & Billets

 

The Rodeo aux Etoiles

Concert folk pop

Méfiez-vous des apparences. Ce conseil s’applique au troisième album de The Rodeo qui, derrière une vitrine pop, cache une véritable profondeur, voire noirceur. Dorothée Hannequin, jadis chanteuse du groupe Hopper et à l’origine du projet The Rodeo, a décidé de changer de cap musical sur « Thériantropie Paradis » et de mettre de côté l’anglais au profit de textes en français. Une chevauchée fantastique à vivre sur la scène des Etoiles le lundi 3 décembre.

Infos & Billets

 

Miya Folick, Nebraska et Le Dernier Métro au Supersonic

Concerts électro pop

Parmi les facultés de Miya Folick, on pourrait citer : émouvoir, faire danser, rire et réfléchir. Impossible de rester insensible à celle qui a grandi dans une église bouddhiste et qui analyse sa musique comme une extension directe de son cerveau. Pas étonnant donc de trouver dans son album « Prémonitions » des textes très personnels, parfois bruts de décoffrage. D’autres moments forts nous attendent ce lundi 3 décembre, avec la rock wave de Nebraska et l’indie pop énergique de Dernier Métro.

Infos, entrée libre

 

Korin F., Why Nicht et Turfu à l’International

Concerts électro

L’International se transforme une nouvelle fois en laboratoire du son, endroit idéal pour observer in vivo les groupes les plus excitants de l’hexagone. A commencer par Korin F., un duo qui fonce sur les routes de l’électro sans pour autant oublier de nous faire admirer le paysage. On poursuit avec Why Nicht, autre duo allumé adepte des rythmiques tribales. Enfin, on ne quitte plus les Turfu, le troisième duo de ce mardi 4 décembre, qui allie pour le meilleur uniquement accordéon et rythmes techno.

Infos, 5€ sur place

 

Warmduscher à Point Éphémère

Concert rock

On sait d’expérience que les supergroupes (associations de musiciens issus eux-mêmes de groupes connus et reconnus) ont souvent fière allure sur le papier… Mais que le résultat sur disque s’avère lui rarement convaincant. Warmduscher échappe à la règle, pour la simple et bonne raison que ses membres (officiant au sein des Fat White Family, Insecure Men/Childhood et Paranoid London) ont décidé de s’accorder un moment de folie pure et d’enregistrer leur second album « Whale City » en seulement trois jours. C’est jouissif et c’est à vivre le mercredi 5 décembre à Point Éphémère.

Infos & Billets

 

The KVB et M!R!M au Badaboum

Concerts new wave

Débarrassés de toute contrainte, The KVB ont enregistré leur dernier album dans un appartement berlinois. On peut supposer que c’est les rideaux tirés et plongés dans l’obscurité que le duo anglais a trouvé l’inspiration, une manière de créer des conditions propices à l’élaboration de sa désormais célèbre dark wave. Jack Milwaukee AKA M!R!M ouvre la messe noire de ce jeudi 6 décembre.

Infos & Billets

 

Phoenician Drive et Ko Shin Moon au Hasard Ludique

Concerts world music

Dans la rubrique « la Belgique n’en finira jamais de nous étonner », le dernier épisode en date se déroule du côté de Bruxelles et porte le nom de Phoenician Drive. Invraisemblable superposition d’influences aussi variées que le krautrock, le flamenco, le jazz et la musique balkanique, ce sextet parvient à nous entrainer en l’espace de quelques secondes dans une folle transe. Les Ko Shin Moon ne sont pas en reste et nous promettent un jeudi 6 décembre ultra dépaysant.

Infos & Billets

 

Joe Armon-Jones au New Morning

Concert jazz

Jazz’s not dead et son sauveur s’appelle Joe Armon-Jones. Ce jeune Anglais bouleverse les codes d’un genre parfois (pour ne pas dire souvent) assimilé à de la musique à papa. Son album « Starting Today » regorge de titres sacrément bien ficelés et faisant la part belle à l’expérimentation. Une recette fusion qui s’annonce passionnante en live. Rendez-vous pris le jeudi 6 décembre.

Infos & Billets

 

Sean Nicholas Savage, Aporia et Dick Turner avec Ronxshka au Supersonic

Concerts indie pop

Notre romantique préféré revient le vendredi 7 décembre, en provenance directe de son Canada natal. Sean Nicholas Savage, c’est la classe désenchantée, le groove mélancolique et surtout 13 albums qui font de lui un artiste hors norme. Une fois encore le Supersonic ne fait pas les choses à moitié en invitant les brillants Aporia et Dick Turner, accompagnés de Ronxshka.

Infos, entrée libre

 

PAINT au Pop-up du Label

Concert indie pop

Si le visage de Pedrum Siadatian (l’homme qui incarne PAINT) vous est familier, vous devez certainement l’avoir déjà aperçu au sein des Allah-Las dont il est le chanteur/guitariste. Un pedigree qui mérite que l’on se penche sur son projet solo PAINT, dont le premier album ne devrait pas laisser insensibles les fans de son groupe d’origine. Ça fleure bon le psyché et l’on retrouve de belles références à ses illustres ainés que sont Syd Barrett ou Lou Reed. On vous laisse le soin de vous faire votre propre opinion le vendredi 7 décembre !

Infos & Billets

 

Inasound Festival au Palais Brongniart

Festival musiques électroniques

L’Institut national de l’audiovisuel (plus communément appelé INA) lance la première édition (placée sous le haut parrainage de Jean-Michel Jarre lui-même) d’un festival dédié à la musique électronique. Se déroulant les samedi 8 décembre et dimanche 9 décembre au Palais Brongniart, l’Inasound  propose de passer en revue toute l’actualité de ce style à travers des animations, master class, projections et autres concerts / DJ sets. Parmi ceux-ci, on note la présence de Kiddy Smile, Arnaud Rebotini, Sara Zinger, Clozee, The Supermen Lovers ou encore Jean Benoit Dunckel.

Infos & Billets


Mise à jour du 5 décembre : pour des raisons de sécurité dans un climat social très tendu, le festival Inasound qui devait avoir lieu au Palais Brongniart ce week-end est reporté au printemps 2019