Les Solistes à Bagatelle et le Boston Symphony Orchestra : les concerts classiques de la rentrée

La rentrée arrive, mais, avant de reprendre le chemin des salles de concerts, il reste encore des occasions de profiter de divers festivals. Classique au Vert, au Parc Floral, et le festival de l’Orangerie de Sceaux se prolongent jusqu’à la mi-septembre, quant au festival de l’Abbaye de Royaumont, on guette avec impatience sa seconde partie (du 3 au 11 octobre). À l’Orangerie de Bagatelle, le piano est à l’honneur durant le festival les Solistes à Bagatelle.

Les Solistes à Bagatelle

Connue pour son atmosphère décontractée et ses programmes en une seule partie, la manifestation organisée par Anne-Marie Réby apparaît on ne peut plus adaptée à un public familial. Mais ce sont tous les amoureux de clavier que le week-end prochain promet d’attirer avec quatre récitals entièrement dédiés au répertoire pour deux pianos.

Samedi, Marie-Josèphe Jude et Michel Béroff (16 h) ouvrent la marche avec des partitions de Franz Liszt et John Adams, puis de François-Frédéric Guy et Jean-Efflam Bavouzet (18 h), en particulier dans l’étonnante version pour deux pianos du Sacre du Printemps de Stravinski.

Les mordus de musique russe sont également gâtés dimanche puisque Anne-Céline Barrère et Nicolaï Maslenko (16 h) lui consacrent l’essentiel de leur programme (Borodine, Scriabine, Rachmaninov), avant que Claire Désert et Florent Boffard (18 h) ne concluent avec Kosmos d’Eötvös et la symphonique Sonate op. 34b de Brahms. Et n’oubliez pas le dernier week-end des Solistes à Bagatelle, les 12 et 13 septembre, qui réunira Varduhi Yeritsyan, Geoffroy Couteau, Shani Diluka et le violoncelliste Valentin Erben.

Les 5 et 6 septembre, à 16 h et 18 h. Orangerie de Bagatelle, Bois de Boulogne, 16e. M° Porte Maillot, puis Bus 244 (Grille d’honneur Point du Jour). Places : 20 et 15 €, gratuit pour les moins de 12 ans. Rens. 01 46 32 02 26/ www.concertclassic.com

 

Boston Symphony Orchestra

Rentrée américaine à la Philharmonie de Paris. Le célèbre Boston Symphony Orchestra est à l’affiche, sous la merveilleuse baguette du jeune maestro letton Andris Nelsons, son directeur musical depuis 2013. On ira, pour la 10eSymphonie de Chostakovitch autant que pour Don Quichotte de Richard Strauss, partition dont le relief et le sens de l’image feront les délices de l’archet virtuose et narratif du grand Yo-Yo Ma.

Le 3 septembre à 20 h 30, Philharmonie I, Grande Salle. 221, avenue Jean-Jaurès, 19e. M° Porte de Pantin. Tél. : 01 44 84 44 84. Places : 10 à 130 €.