MAMA Festival

Trois jours de teuf pour 120 concerts dans une douzaine de salles : le MAMA Festival est de retour et investit une nouvelle fois les lieux emblématiques du quartier Pigalle.

Trois jours de teuf pour 120 concerts dans une douzaine de salles : le MAMA Festival est de retour et investit une nouvelle fois les lieux emblématiques du quartier Pigalle, toujours dans l’idée de dresser un panorama des plus éclectiques de l’activité musicale d’aujourd’hui en réunissant la crème des labels indépendants. Avec pour cette nouvelle édition, des chiffres ronds d’abord, et donc des anniversaires ; les 20 ans du label Ici d’Ailleurs, qui prendra possession de la Chapelle du lycée Jacques Cœur avec Chapelier Fou, Winter Family et Orchard The Band, les 10 ans de Cinq7 au Bus Palladium avec Malik Djoudi, Mai Lan et Kazy Lambist, et la maison Heavenly Sweetness, qui soufflera aussi sa 10e bougie, à La Cigale pour sa part, en réunissant notamment ses poulains Sly Johnson et Guts. Sans oublier une soirée Infiné particulièrement excitante à la Machine du Moulin Rouge avec l’électro aux saveurs orientales de Labelle, Cubenx ou celle plus musclée de Nathan Fake, l’événement Ma Cabane à Paname (au Bar à Bulles) réunissant six festivals québécois, représentés par huit artistes émergents de la scène canadienne (Robert Robert, Ryan Playground et Rager…), ou encore une nuit Nowadays Records au Carmen avec le jeune prodige Jumo. On notera encore la rencontre pour le meilleur de la techno et rien que le meilleur entre les deux agences AMS Booking et Voodoo Artists, qui convieront – toujours à la Machine –  les producteurs Voiron, Low Jack ou le collectif Casual Gabberz, entendu il y a peu avec le rappeur Hyacinthe, une orgie de DJsets au Folie’s avec Superpoze, Jean Tonique ou Étienne de Crécy et des lives en tout genre très attendus, au Backstage avec le chanteur saisissant Eddy de Pretto, la disco décalée de Corine (nouveau single “Cocktail” le 20/10) et le hip hop-électro de Joey le Soldat, ou le duo made in Reims Alb à La Cigale. Un programme non exhaustif qui ne s’arrête pas à ces concerts, puisque le MAMA, ce sont aussi des conférences, établies dans le cadre de MAMA Convention, rythmant ces trois jours avant lesquels il est souvent bienvenu de faire une petite cure de vitamines. On y étudiera notamment la grande question du xxie siècle dans le monde de la musique, celle du streaming et de son impact sur les stratégies d’exportation…_B.C.

 

Du 18 au 20 octobre. www.mamafestival.com