Moh ! Kouyaté et Lucky Peterson à Banlieues Bleues

Cette soirée de Banlieues bleues nous donne l’occasion de mesurer le chemin parcouru par le blues depuis son territoire ancestral.

Le guitariste et chanteur guinéen Moh ! Kouyaté, né à Conakry et parisianiophile, est l’une des brillantes figures de cette musique originelle qui atteignit l’Amérique aux XVIIIe et XIXe siècles, par l’intermédiaire des esclaves. Appartenant à la tradition des griots, Kouyaté a publié un album poétique et mélodieux Loundo, plein de légèreté. Il laissera ensuite sa place au blues moderne, virulent, imaginé par les Noirs américains dans le courant du XXe, au bord du Mississippi, et dont l’inconstant guitariste électrique et organiste de 51 ans Lucky Peterson est l’incarnation incandescente, excessive, mais aussi passionnante. Son nouvel album, The Son of a Bluesman, paru chez Harmonia Mundi, est une bonne surprise, mêlant boogie, blues-rock et soul. Le jeu de cet artiste, qui débuta à l’âge de cinq ans dans le club de son père à Buffalo, reste d’un haut niveau pour peu qu’il se concentre sur sa musique et non sur le show. Nous avons là une affiche habile, presque documentaire. C’est aussi cela, les concerts : voir l’Histoire défiler sous nos yeux !