Les initiatives pour faire vivre la musique au temps du confinement

On ne vous parle pas du comeback de notre Jean-Jacques Goldman national mais plutôt de tout.e.s ces musien.ne.s et acteur·rice·s du spectacle vivant privé.e.s de scène, qui ont décidé de pallier cette absence en partageant à tout-va sur leurs réseaux sociaux. L’offre est pléthorique et donc impossible à référencer, mais on vous a listé quelques-unes de nos initiatives préférées pour faire vivre la musique.

Le club virtuel

Capture Ecran #Unitedwestream au Kater Blau

 

Niveau clubbing, on est sur du gros level avec la réponse des clubs berlinois (dont le Watergate, le Tresor, le Kater Blau ou encore le Salon zur Wilden Renate) au confinement. Dans cette optique, #UnitedWeStream  propose, en partenariat avec Arte Concert tous les jours à 19h, un livestream de qualité. Sans risque de vous faire recaler.

Le grand Laurent Garnier a lui diffusé le 15 mars dernier un mix inédit de 7h toujours disponible sur son Soundcloud. Quant à Arnaud Rebotini, il publie chaque semaine un titre inédit sur sa semaine de confinement.

Et à partir du 30 mars prochain, le BPM Contest (le tremplin révélation des musiques électroniques françaises) sera diffusé en Facebook Live et sur la chaîne musicale Clubbing TV.

Le show rigolo

Capture écran « Ben & Bertie Show »

Le formidable label Tricatel diffusera chaque semaine un épisode du Ben & Bertie Show, une fiction musicale mythique réalisée pour Paris Première et jusqu’ici introuvable. Le premier, L’année Bisexuelle, avec A.S Dragon, Lescop, Marc Lavoine, Jef Barbara, Chassol, Barbara Carlotti, Ornette, Alice Lewis, Klub des Loosers, Jéremie Orsel, Thierry Escaich, et les regrettés Daniel Darc et Dick Rivers est d’ores et déjà en ligne.

Les e-live

 

Arte Concert (encore) propose un concert par jour diffusé en intégralité à midi sur leur page Facebook tandis que Flavia Coelho offre tous les soirs ou presque à l’heure de l’apéro (19h) un Live de la Raison (sur FB et Insta).

Nombreux.es sont les artistes à diffuser des live shows, reprises et autres réinterprétations à l’instar d’Irène DréselEzra Furman, Sandra NkakéLaura Cahen ou Silly Boy Blue.

Sinon, la Blogothèque a remis en ligne toutes ses Soirées de poche et, à défaut d’avoir de nouveaux Take Away Shows à se mettre sous la dent, on peut revoir les anciens et surtout découvrir les Stay Away Shows. Ainsi, tous les jours à 19h, des amis de la Blogo viendront jouer un petit concert improvisé en direct sur leur compte Instagram.

L’Obs organise toujours ses téléconcerts et le Indie Home Fest, dont la première édition a eu lieu ce week-end avec 17 groupes, en prévoit une seconde très rapidement. Tout ceci en attendant les soirées au coin du feu de Neil Young.

Et Tsugi a rejoint la danse lundi en lançant son Maison Tsugi Festival, qui accueille tous les jours à 15h un concert différent.

Mais une des plus chouettes initiatives, c’est quand même le Festival Je reste à la maison qui nous émerveillera avec une prog impressionnante du 1er au 7 avril, tout en permettant de faire des dons au Secours Populaire afin d’aider les plus démunis en cette période remplie de défis.

A noter que la Sacem lance également ses Facebook live à compter du 8 avril, intitulés les Scènes Sacem Oxygène.

Last but not least, le lancement de l’opération #LoveRecordStores pour aider les magasins de disques indépendants.  Comment ça fonctionne? En utilisant ce hashtag à chaque partage d’un message (ou d’une courte vidéo) sur les divers réseaux sociaux expliquant ce que les disquaires représentent. Chacun.e (musicien.ne.s, artistes et fans de musique du monde entier) est invité à participer et à y encourager les achats lorsque c’est possible.  

Stay tuned (but home)