A.Ecouter

Notre podcast coup de cœur du moment : À la recherche de Jeanne

Cuisiner les secrets de famille, c’est un peu son truc. Dans la première saison de son podcast Casseroles, Zazie Tavitian nous contait déjà des récits familiaux à partir de recettes. Cette fois, c’est un vieux carnet de recettes, dont elle apprend l’existence un été par sa cousine, qui va mener le point de départ de sa nouvelle enquête : À la recherche de Jeanne.

A la recherche de Jeanne Zazie Tavitian
© Anne-Claire Héraud

 

Arrière-arrière-grand-mère de la journaliste, Jeanne Weill a toujours été un sujet tabou dans la famille. Morte en 1943, elle est surtout connue pour avoir été déportée dans le camp d’extermination de Sobibor, en Pologne. Mais hormis son destin tragique, on ne sait rien d’elle et on n’ose pas en parler. C’est à ces souvenirs enfouis, à ces secrets bien gardés mais surtout à la mémoire de Jeanne que Zazie se confronte.

Premier arrêt en Israël, où elle retrouve une grande partie de sa famille, avec qui elle commence à doucement esquisser le portrait de son aïeule, tout en cuisinant ses recettes préférées : gâteau au chocolat, mousse de pomme, carpe farcie. C’est copieux et surtout chargé d’histoires. Au détour de plats gourmands et de desserts bien caloriques, cette série en cinq épisodes nous promène à Genève, où Jeanne a passé son enfance mais aussi du côté du 16e arrondissement de Paris, quartier dans lequel elle a connu une vie bourgeoise et agréable auprès de son mari, Raphaël. Des lettres d’amour, un journal intime, de vieilles photos, des rapports de police, comme les pièces d’un puzzle, Zazie parcourt, assemble et connecte les archives de famille pour « comprendre qui était Jeanne », avant d’être « la déportée de la famille ».

A la recherche de Jeanne podcast
Jeanne Weil / Archives personnelles de Zazie Tavitian

Mais au-delà du tabou familial, le documentaire raconte aussi ce silence qui gangrène les générations suivantes. L’histoire de Jeanne, c’est celle de dizaines de milliers de juifs en France, la petite histoire qui se cogne à la grande, celle avec un grand H. Comment survit-on à l’horreur de la Shoah, comment l’aborde-t-on des décennies plus tard ? « Je pense qu’il y a quelque chose de commun chez les personnes qui ont des origines juives mais qui n’ont pas connu, eux, la guerre de près. D’un côté, on se sent appartenir à cette histoire et d’un autre, on ne se sent pas légitime à revendiquer cet héritage, alors que l’on n’en a pas souffert » confie la journaliste.

Très émue à l’écriture de ce podcast, elle a surtout cherché à dresser un portrait juste de Jeanne. Un récit tout en pudeur, bourré d’émotion, d’amour et même d’humour, porté par une superbe réalisation signée Solène Moulin. Quant aux fameuses recettes de cuisine, si elles sont restées en Israël, elles se retrouvent désormais sur la table d’auditeurs curieux, qui honorent à leur façon, en dégustant les petits mets de Jeanne, sa mémoire.

« À la recherche de Jeanne », de Zazie Tavitian, est une série de Binge Audio diffusée dans Connaissez-vous l’histoire de… ?. Elle est soutenue par la Fondation pour la mémoire de la Shoahproduite par Juliette Livartowski, et réalisée par Solène Moulin.

Pour écouter le 1er épisode d’À la recherche de Jeanne, c’est par ici.