Les clips du moment : notre sélection hebdo #5

Chaque semaine, retrouvez une sélection des nouveaux clips qui viennent de sortir. Jeunes pousses ou artistes reconnus, du R&B au garage, de la chanson française au nu disco : passage en revue des vidéos les plus marquantes, tous genres confondus !

 

Coule – Ricky Hollywood feat. Toro / Azor

Sa chanson pop intimiste surfant sur la quintessence du cool, l’homophonie avec le titre et l’activité principale du clip n’est sans doute pas un hasard. Ambiance lampe à lave et classe d’arts plastiques pour ce trip métaphysique, qui accompagne à merveille un titre quelque peu neurasthénique, extrait de son dernier Ep « l’Aventure Intérieure ». Une vidéo chatoyante, réalisée par des étudiants de l’école Estienne.

 

The Toxic Avenger – La Nuit (feat. Sophie Tith)

Prélude à la sortie de leurs deux derniers EP,  l’artiste poursuit sa trajectoire techno-pop mélancolique avec ce nouveau single éthéré. Au diapason d’une musique née pour les noctambules, le clip met en scène un insomniaque à tendances obsessionnelles,  tandis que les volutes de fumée plantent une ambiance très eighties et new wave.

 

T/O – Sshhee

Extrait de son premier album « Ominous Signs » sorti en mars dernier, « Sshhee » est une ballade freak pop enivrante. Malgré ses élans shoegaze, ici on ne trémousse pas en regardant ses pieds mais en virevoltant gracieusement le temps d’une danse alsacienne. Troublant, ce clip décalé confronte l’intensité dramatique de sa musique à la convivialité grave de la chorégraphie. Une vidéo jubilatoire, réalisée avec une compagnie novatrice ayant à coeur de dépoussiérer les danses traditionnelles, en mettant notamment en avant les couples non-mixtes.

 

Romain Cupper – Painkiller

Même si ce tout premier morceau, truculent mélange de Mac Demarco et de PNl, peut déconcerter,  impossible de ne pas de laisser amadouer par son clip à fort potentiel de mignonnerie. Entre petits pots, playmobil et classe de neige, ce mix de bon vieux caméscope des familles et de bidouillages numériques nous immerge direct dans une ambiance rétro-futuriste emplie de tendresse.

 

Malgré tout – Peur Bleue

On reste dans le passé, la fraternité et les lampes à lave avec ce clip, issu du premier EP (co-réalisé avec Flavien Berger) de ce sémillant duo electro-pop . La vidéo verse dans le répétitif vitaminé, à l’image de la mélodie et du refrain, très addictifs.  Couleurs vives et flash(backs) s’enchainent, pour évoquer vestiges de l’enfance et déclarations d’amour à travers une mise en scène hypnotisante.