Orchestre de Paris

Programme sous le signe de la découverte que celui proposé par l’Orchestre de Paris et Paavo Järvi mercredi prochain. On ne présente certes plus la majestueuse Symphonie n° 3 « Avec orgue » de Camille Saint-Saëns, l’une des œuvres les plus populaires du répertoire pour orchestre et orgue, mais elle va être prétexte à l’inauguration de l’orgue de la Grande Salle de la Philharmonie, qui sera pour l’occasion joué par Thierry Escaich.

Il serait d’ailleurs plus juste de parler de pré-inauguration de l’instrument construit par le facteur autrichien Rieger car il va encore faire l’objet de quelques réglages par la suite et ne sera complètement prêt dans toute l’étendue de ses 7000 tuyaux qu’au début de l’année prochaine. En complément du chef-d’œuvre de Saint-Saëns, on trouve le Concerto pour alto que Jörg Widmann (né en 1979), grand compositeur d’outre-Rhin, a écrit pour Antoine Tamestit,, magnifique musicien avec lequel il a déjà collaboré et qui aura le privilège de faire résonner l’œuvre en première mondiale.

Changement partiel de programme jeudi : Järvi et Escaich redonnent la Symphonie n° 3, mais complétée cette fois par le poétique Concerto pour violoncelle n°1 op. 33 de Saint-Saëns sous le généreux archet de la Franco-argentine Sol Gabetta. Entre création et grand répertoire, chacun choisira selon ses goûts, mais dans un cas comme dans l’autre on a rendez-vous avec de splendides interprètes. Notez enfin que les deux soirées débutent par une improvisation à l’orgue de Thierry Escaich.