A.Ecouter

Les meilleurs piano bars à Paris

Difficile de faire plus romantique qu’une soirée dans un piano bar. Dans une ambiance tamisée, on sirote de précieux élixirs bercés par les notes de piano. Lovés dans des canapés en velours, le temps s’arrête. Voici nos adresses de pianos bars préférées à Paris. Des endroits pour se croire dans un roman de F. Scott Fitzgerald.

 

Le Sherwood : piano bar intimiste

piano bar le sherwood
© Dolo Iglesias on Unsplash

 

Pas de Robin des bois à l’horizon. Piano bar intimiste, le Sherwood propose du mardi au dimanche de chouettes jazz sessions à apprécier avec un cheeseburger maison. Au sous-sol, la  cave-cabaret (privatisable) offre de belles banquettes en velours et une piste de danse idéalement taillée pour les fins de soirée improvisées.

Le Sherwood 
3 rue Daunou, 2e

 

La Closerie des Lilas : piano bar huppé

piano bar paris la closerie des lilas
©Geert Pieters on Unsplash

 

La Closerie des Lilas est assurément l’adresse la plus huppée de cette sélection. Caché derrière une forêt de lilas, de glycines et autres plantes vertes, ce restaurant-piano bar légendaire organise chaque année son prix littéraire et reçoit sous sa verrière jeunes auteurs à la mode et germanopratins égarés venus célébrer l’héritage de Verlaine, Picasso ou encore Hemingway. Le piano bar de la Closerie est donc l’endroit idéal pour découvrir le cocktail signature : un breuvage à base de champagne, d’armagnac, de mandarine impériale et d’un coulis de fruits rouges. Comptez 18 euros pour un cocktail sur place.

La Closerie des Lilas
171 boulevard du Montparnasse, 14e

 

Le Harry’s New York bar : piano bar légendaire

Harry's New York Bar piano bar paris
© Harry’s New York Bar

 

Un peu plus haut dans la rue Daunou, pas très loin du Sherwood, se trouve notre coup de cœur absolu : le Harry’s New York bar. Un piano bar tout droit sorti de nos fantasmes new-yorkais. Embarquement immédiat pour greenwich village. Installé dans le quartier depuis 1911, le bar n’a quasiment jamais été redécoré, l’odeur de triple sec qui flotte dans l’air est donc tout à fait authentique. Tout comme ses serveurs en veston blanc. Commandez un bourbon et direction le sous-sol pour un concert de jazz (jeudi et vendredi soir uniquement). La légende dit que c’est sur le piano du Harry’s que Gershwin composa l’air d’Un Américain à Paris

Harry’s New York bar
5 rue Daunou, 2e

 

Le Speakeasy : ambiance prohibition

Canapés Chesterfield, lumières tamisées et gros cigares de voyou. Vous êtes bien au Speakeasy. Comme son nom l’indique, ce restaurant et piano bar à deux pas de l’Arc de Triomphe surfe allègrement sur l’ambiance prohibition façon Fouquet’s. En gros, il vaut mieux s’y rendre en début de mois : le menu composé par Xavier Pincemin (le gagnant de Top Chef 2016) comprend du caviar de chez Prunier, de la burrata Gioiella et des Linguine al dente à la truffe. A titre indicatif, sachez que les plats se payent entre 29 et 42 euros. À l’heure du dîner, selon les soirs, vous pourrez profiter d’un concert live de jazz, blues ou soul.

L’endroit possède même son propre fumoir : un cigare lounge à l’anglaise pour se croire dans Le Loup de Wall Street.  Dernière chose, ne vous pointez pas la fleur au fusil en jean/stan smith. Le lieu, un brin vieux jeu, ne transige pas sur son dress code. On est dans les quartiers chics de Paris après tout…

Le Speakeasy
25 rue Jean Giraudoux, 16e