Pitchfork avant-garde : notre sélection d’artistes à découvrir

Comme d’accoutumée, la rentrée parisienne s’accompagne d’événements musicaux excitants : entre le Paris International Festival Of Psychedelic Music, le Smmmile Vegan Pop Festival et le MaMa Festival, on se réserve aussi des forces pour l’incontournable Pitchfork. Depuis 2011, ce festival pointu se targue de proposer le meilleur de la musique indé pour public averti, et cela pendant trois jours au coeur de la Grande Halle de la Villette. Un festival prescripteur qui, pour la troisième année consécutive, propose en amont une programmation « découverte » en investissant les salles de concerts du quartier de Bastille : le Café de la Danse, le Badaboum, le Pan Piper, le Supersonic, le  Pop Up du Label, le Réservoir et la Chapelle des Lombards. Focus sur le Pitchfork avant-garde et les groupes qu’il ne faudra surtout pas manquer.

 

Mardi 30 octobre

Coup de coeur de la rédaction, on se précipitera mardi pour entendre la douce et entraînante pop lo-fi de la jeune londonienne Annie Pax, multi-instrumentiste à la voix d’ange, derrière Grand Pax. On reste ensuite à Londres et dans la pop avec le duo électrisant Ider, porté par Lily Somerville et Megan Markwich. Amies et colocataires en dehors de la scène, leur musique électro gorgée de rnb rappelant Télépopmusik est (com)posée en totale osmose.

 

Une fois n’est pas coutume, le féminin est mis à l’honneur avec la programmation de Pitchwork. On se laissera par exemple charmer par la bedroom pop et le folk féministe de Stella Donnelly, à suivre absolument. Et comme si ce premier soir de réjouissances n’était pas déjà assez chargé (46 groupes en tout prévus), on ne manque sous aucun prétexte le bientôt célèbre Jimothy Lacoste, rappeur à la danse urbaine délirante et au flow saccadé, mixant abstract hip-hop et mélodies vitaminées.

 

Mercredi 31 octobre

La deuxième soirée se déroulera sous le signe du shoegaze. Tendance nostalgie des années 90 avec la pop d’Hariette Pilbeam australienne d’origine, chanteuse et guitariste du groupe Hatchietandis que les mexicaines de Mint Field nous régaleront d’un son plus garage et de compositions cosmiques.

 

En continuant le passage en revue d’avant-garde, c’est au tour de Palm, groupe qui nous vient de Philadelphie avec un nouvel album dans sa valise, de nous surprendre avec leur musique lumineuse et leur art rock perché et méticuleux. On termine cette sélection  non-exhaustive avec le concert attendu de Trevor Powers, à qui l’on doit le regretté projet psychédélique Youth Lagon. Il se lance désormais dans une aventure éponyme, avec un son plus expérimental mais toujours aussi doux et intense.

 

Pitchfork Avant-Garde
Du mardi 30 au mercredi 31 octobre 2018
Retrouvez toute la programmation sur le site officiel du Pitchfork Music Festival.