6 podcasts food à déguster pour les affamés

Des récits de vie délicieusement intimistes aux focus gustatifs dans l’air du temps, des escales franciliennes aux popotes entre potes, le podcast food n’a jamais eu autant la cote sur les sites de streaming. Gros plans sur les six émissions sonores les plus délectables.

 

Plan Culinaire : le podcast food socio

C’est l’un des derniers bébés de Louie Media, studio novateur à qui l’on doit déjà le podcast Entre, l’un des tsunamis sonores de l’année. Mené du bout de la fourchette par les voix très radiophoniques de Nora Bouazzouni et Mélissa Bounoua, Plan Culinaire bénéficie d’un sound design particulièrement peaufiné, propice à nous faire ressentir la moindre émotion gastronomique. Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter le premier épisode, consacré à la grande folie des céréales. Madeleine de Proust ou exubérance bobo ? Sociologique et immersive, l’enquête ne tranche pas et honore l’intelligence de l’auditeur, ravi par les divers « crunch crunch » qui résonnent à ses esgourdes. On en redemande.

 

A Poêle : le podcast food gastro

Ne pas se laisser tromper par la causticité de ce titre : A Poêle ne traite pas de sexualité, et encore moins de food porn. La critique culinaire Julie Gerbet – passée par le fameux guide du Fooding – privilégie le temps long de cuisson aux plaisirs éphémères. L’espace de 30 minutes en moyenne, elle tend le micro à de grandes personnalités gastronomiques, revenant avec appétit sur leur parcours, leurs convictions et leur sensibilité propre. L’occasion de voir l’iconique Michel Saran, bien connu des spectateurs de Top Chef, d’un tout autre oeil. Dépourvu de coupures musicales et de publicités intrusives, le podcast est le média parfait pour laisser infuser les confessions et dévoiler l’humain derrière la toque.

 

Casseroles : le podcast food introspectif

La cuisine est le lieu de l’introspection par excellence, celui où les angles se délient. Pour que les voix se fassent entendre, il faut passer par le ventre. C’est en partant de ce principe que Zazie Tavitian se plaît chaque jeudi à rencontrer les gens de son entourage – ou non – afin de leur réclamer une recette fétiche. Aux détails de préparation se mêlent rapidement des récits de vie et autres histoires à raconter. Gâteaux, pizzas, couscous et baklavas ne sont au fond que des arguments – par ailleurs délicieux – pour saisir des subjectivités qui sont autant de singularités. Ceux qui ont pour habitude de se laisser bercer par les autres productions Binge Audio (Superhéros en premier lieu) savent que l’on ne reste jamais sur sa faim.

 

Les oreilles dans le fait-tout : le podcast food pertinent

Traversée par des codes narratifs évoquant moins le podcast natif que les médias traditionnels, cette production Atabula envoûte par sa dimension sociétale prononcée. Puisqu’on ne peut s’intéresser à la gastronomie d’aujourd’hui sans prêter l’oreille aux cheffes, aux locavores ou aux responsables des écoles de cuisine, Les oreilles dans le fait-tout  ausculte la cuisine avec pertinence. Si vous craignez d’avoir un petit creux, rattrapez donc les épisodes de Bouffons, panoptique généreux et moderne des mouvements, habitudes et traditions culinaires qui alimentent la société contemporaine. Un indispensable « foodcast » à la française.

 

L’épicurieuse : le podcast food concis

Si la majorité des podcasts conviennent parfaitement à l’attente qui s’éternise avant l’heure du déjeuner, L’épicurieuse apporte son grain de sel en misant tout sur la concision. Résultat, ces épisodes brefs peuvent tout à fait se déguster entre deux cafés, le temps d’un amuse-bouche ou d’un apéritif. La journaliste Delphine Le Feuvre y décortique les tendances de la tambouille avec un sens de la diversité très macédonien. On glisse ainsi des spécialités brésiliennes aux tripes et de la cuisine syrienne au sarrasin. La cuisine s’envisage dès lors en tour du monde, forme de curiosité culturelle totale, ludique et universelle. Miam.

 

La grosse bouffe : le podcast food socio

La grosse bouffe  réunit les ingrédients du potes-cast (le podcast de potes façon 2 heures de perdues) mais l’agrémente d’un fond réflexif rassasiant moins nos papilles que notre cerveau. Si le duo d’animateurs « aime bien ce qui est bon« , ils affectionnent surtout les digressions socios dans l’air du temps. Car la bouffe ne mène pas qu’au frigo ou aux plaques de cuisson. D’un sujet à l’autre, ces conversations épicées conjuguent la popote aux événements de mai 68, aux contingences de la vie bureaucratique, aux affaires diplomatiques et aux affres de la séduction. Les aficionados des sciences sociales risquent bien de se régaler.


Retrouvez nos autres articles sur les podcasts

6 podcasts inspirants pour la génération start-up

6 podcasts qui vous feront voyager dans le temps

Les 6 podcasts les plus drôles du moments