Rock en Seine

Avec chaque année une programmation impressionnante, Rock en Seine est le festival incontournable de l’été.

Finalement peu nombreux sont les festivals français bénéficiant d’une renommée internationale. Indubitablement, Rock en Seine fait partie de ceux-là. Parce que le festival y va à coups de prog massive année après année, et nul doute qu’on manquerait de place si l’on essayait d’établir une liste des artistes passés sur ses scènes depuis 2003. Mais Rock en Seine c’est aussi et surtout un lieu, le Domaine National de Saint-Cloud, sur lequel le festival a grappillé du terrain édition après édition pour devenir le Rock en Seine que l’on connaît aujourd’hui, soit un grand parc d’attraction musical que tout Francilien mélophile averti a au moins sillonné une fois dans sa vie. Le puriste y revient même tous les ans, « quand vient la fin de l’été » chantait Mike Shannon, il y retrouve ses habitudes, ses spots, ses scènes préférées ou son food truck favori. Et se pose à chaque fois la même question quand approche le dernier week-end du mois d’août : alors, pleuvra ou pleuvra pas ? Une météo souvent capricieuse, parfois même carrément lunatique lors de certaines éditions, mais qui fait finalement partie intégrante de l’identité même du festival, entre bottes et baskets, entre gazon et gadoue.

Alors comme tous les ans on fera notre rentrée oui, non pas professionnelle ou scolaire celle-là, mais musicale : on hésitera entre le k-way et nos lunettes de soleil sur lesquelles deux ou trois grains de sable traîneront probablement encore çà et là, la veille on fera craquer le serveur de Météo France et puis on ira rêver avec la pop de The xx ou l’électro sinusoïdale de Rone, on ira planer (et se marrer aussi) avec Mac DeMarco, on laissera aller notre nostalgie avec The Shins, on ressassera nos vacances avec Barbagallo, on prendra notre shoot de rock avec le duo The Kills et on bougera notre body avec Flume ou l’électro post-punk de DBFC. On en prendra encore plein la tête et on se dira qu’on est quand même des sacrés petits veinards…

Du 25 au 27 août au Domaine National de Saint-Cloud, 1 Avenue de la Grille d’Honneur, Saint-Cloud (92). M° Boulogne Pont de Saint-Cloud. 39 à 49 € la soirée, 119 € le pass 3 jours.