A.Ecouter

Sélection d’albums néoclassiques sortis cette année

C’est notre rencontre cet été avec le multi-instrumentiste allemand Niklas Paschburg qui nous a donné envie de nous plonger davantage dans cette scène dite néoclassique. Souvent décriée mais néanmoins passionnante, elle ne se limite pas, loin s’en faut, à ses récentes têtes de gondoles Nils Frahm et Olafur Arnalds.

Hania Rani – Esja

La pianiste et compositrice polonaise Hania Rani livre un premier album solo à l’émotion brute, inspiré par trois villes emblématiques : Berlin, Varsovie et Reykjavik. Aussi froides que fascinantes, elles ont également en commun une sorte de mélancolie romantique qui affleure à chaque morceau. Hypnotique.

Ecouter l’album

Martin Kohlstedt – Ströme

Le jeune pianiste, compositeur et producteur allemand Martin Kohlstedt – décidément, il doit y avoir un nid outre-Rhin – offre un nouvel album à la fois puissant et contemplatif. Avant-gardiste dans sa démarche, il a une approche unique de la texture sonore qui offre à l’auditeur une expérience musicale aussi simple qu’intense. Poignant.

Ecouter l’album

Vanessa Wagner – Inland

Dans son nouvel album, la pianiste française Vanessa Wagner sublime par son interprétation des pièces minimalistes issues des répertoires de Philip Glass, Bryce Dessner ou encore Michael Nyman. L’œuvre de ce dernier, The Heart Asks Pleasure First, est particulièrement magnifiée dans une vidéo belle à en pleurer produite par la Blogothèque, à (re)voir ci-dessous. Enivrant.

Ecouter l’album

Haythem Mahbouli – Catching Moments in Time

Issu des scènes rock et metal, le compositeur, multi-instrumentiste et sound designer Haythem Mahbouli élargit ses horizons en solo. Sur ce premier album qu’il a composé, orchestré, produit et mixé, il a fait enregistrer les cordes par l’Orchestre Philharmonique de la Ville de Prague. Captivant.

Ecouter l’album 

Gabriel Olafs – Absent Minded

En Islande aussi il existe une longue tradition de néoclassique, et Gabríel Ólafs en est l’une des dernières éclatantes manifestations. Ce compositeur et pianiste que l’on peut aisément qualifier de précoce (il a écrit le titre éponyme de son album Absent Minded à 14 ans à peine) a écrit comme il aime le rappeler « la partition d’un film inexistant ». Fruit des vagabondages de son esprit, cet opus est la parfaite bande-son d’une après-midi pluvieuse au coin du feu. Dépaysant.

Ecouter l’album

Christine Ott & Torsten Böttcher – Nanook of the North

La pianiste et virtuose des Ondes Martenot Christine Ott (qui a notamment collaboré avec Radiohead et Tindersticks) a composé avec Torsten Böttcher la BO du chef d’œuvre de Robert Flaherty Nanook of the North, sorti en 1922. Relatant la vie quotidienne d’une famille Inuit dans la baie d’Hudson, ce film muet (l’un des premiers documentaires de long métrage) montre le dénuement de ses protagonistes et leur lutte pour survivre. Les magnifiques compositions acoustiques y font écho par leur minimalisme et leur sincérité. Bouleversant.

Ecouter l’album 

Akira Kosemura – Diary 2016-2019

Le compositeur et pianiste japonais Akira Kosemura a compilé de manière chronologique dans ce dixième album des inédits enregistrés au cours des trois dernières années, mais encore jamais publiés sur disque. Sorte de journal intime musical, cette compilation est une parfaite introduction à l’univers de l’artiste pour ceux qui ne seraient pas familiers des (nombreuses) BO de films qu’il a composées. Touchant.

Ecouter l’album