Sélection musicale : les albums du moment #14

Cette semaine, on vous propose 5 albums éclectiques et passionnants dont le point commun est le questionnement de soi au sein de son environnement. Un savant mélange à base de folk et grunge DIY canadiens, afro-dance londonienne, rock psyché normand et pop mélancolique US.

 

Jo Passed – Their Prime

 

Premier album du quartet canadien Jo Passed, Their Prime est un formidable condensé d’indie-punk DIY et de grunge nineties, le tout teinté de rock psyché. Eclectique jusqu’à la corde, entre guitares déchaînées et songwriting culotté, ce disque brut comme un diamant et hautement intelligent parle dans un joyeux pêle-mêle de thèmes un peu angoissants : quête d’identité, fuite du temps, place des cultures alternatives dans un monde cloisonné et peur du changement. Somme toute les questionnements auxquels tout un chacun semble confronté en grandissant.

En concert à l’Espace B le 26 octobre – Infos & Billets 

Ecouter l’album

 

You Said Strange – Salvation Prayer

 

Encore un énième groupe de rock psyché ? Si l’influence du Brian Jonestown Massacre n’est pas dissimulée, encore fallait-il la digérer sans risquer la resucée. Le « drôle de drame » (vous l’avez ?) a été évité avec force et talent, et cela alors même que ce premier excellent album des Normands a été enregistré à Portland, chez les ennemis préférés du groupe susmentionné (les Dandy Warhols pour ceux qui n’auraient jamais vu le documentaire culte Dig!). Si Salvation Prayer est une aussi belle réussite, c’est parce que ce disque combine sens inné de la mélodie et riffs entêtants, dans une veine shoegaze des plus plaisantes. Toujours pas de saturation à l’horizon, si ce n’est sur le traitement du son.

En concert au Point Ephémère le 25 juin – Infos & Billets 

Ecouter l’album

 

Benin City – Last Night

 

Projet des vocalistes Shanaz Dorsett et Joshua Idehen, accompagnés du poète et multi-instrumentiste Tom Leaper, Benin City malaxe electronica, hip-hop, afro-dance-pop et spoken word dans un tourbillon tragico-euphorique convoquant les influences de Gil Scott Heron, du Tricky des débuts et de Faithless. Ode poignante et frénétique à une vie nocturne londonienne qui s’étiole, leur dernier album Last Night est une invitation à réinvestir les dancefloors pour célébrer la fameuse culture club chère à la capitale anglaise, de plus en plus en voie d’assagissement.

 

Ecouter l’album 

 

Father John Misty – God’s Favorite Customer

 

Plus introspectif que son prédécesseur Pure Comedy, qui était dans les grandes largeurs une charge caustique contre la société de consommation, God’s Favorite Customer est un album personnel truffé de métaphores religieuses. Un juste retour des choses pour celui qui a failli être pasteur. Josh Tillman n’a jamais été aussi bon que lorsqu’il triture son ego pour narrer ses déboires, en particulier amoureux. Avec sa folk-pop mélancolique et son songwriting délicat, l’ex Fleet Foxes se dépeint en beautiful loser, d’une vulnérabilité à laquelle il ne nous avait pas vraiment habitués.

 

 

Ecouter l’album

 

Matt Holubowski – Solitudes

 

La Belle Province nous envoie à nouveau l’un de ses plus prometteurs rejetons en la personne de Matt Holubowski. Son deuxième album, Solitudes, sorti au Canada en 2016, nous parvient enfin grâce à la curiosité du très recommandable label Yotanka. Les délicates folk-songs de l’auteur-compositeur autodidacte se nourrissent à la fois de ses nombreux voyages ainsi que de sa quête identitaire (père polonais, mère canadienne) pour interroger le besoin de solitude qu’entraînent a posteriori ses périples, aussi bien intérieurs que de globe-trotter.

Ecouter l’album