A.Ecouter

Sélection musicale : les albums du moment #21

Le froid s’installe et semble cette fois parti pour durer. Parfaite excuse pour rester tranquillement au chaud, branchés sur une bonne sono afin de se délecter de cette nouvelle sélection que nous avons préparée pour éveiller les consciences, penser à l’avenir mais ne jamais oublier de rire.

 

Johnny Mafia – Princes de l’amour

pochette de l'album Johnny Mafia

On peut tout à la fois être originaire de Bourgogne, avoir la vingtaine, vénérer les Ramones et s’enorgueillir de jouer une sorte de post-garage-punk tout aussi frétillant que dépoussiéré. Leur précédent album intitulé Michel-Michel Michel (François Damiens likes this) les avaient installés dans le paysage comme les nouveaux Ty Segall et autres Thee Oh Sees hexagonaux, comparaison certes flatteuse mais limite réductrice. Car avec leur sens inné de la mélodie, leurs riffs efficaces, leurs propos convaincants et leur spontanéité toute juvénile, les quatre rigolos de Johnny Mafia doivent absolument être pris au sérieux.

Ecouter l’album 

En concert le 30 novembre à la Maroquinerie – Infos & Billets 

 

Molly Nilsson  – Twenty Twenty

pochette de l'album de Molly Nilsson

Déjà un huitième album pour la reine suédoise de la synth-pop, autrice de l’inoubliable I hope you die. Disque d’anticipation sur fond de nostalgie cold wave, Twenty Twenty est un instantané de ce qui pourrait arriver, c’est-à-dire de ce que l’on peut craindre mais également de ce qu’il est possible d’espérer. Dans un registre apparemment plus engagé, Molly Nilsson démontre une fois encore toute l’étendue de son talent, entre chant lancinant et rythmes entêtants.

Ecouter l’album

The Good, The Bad & The Queen – Merrie Land

pochette de l'album The Good, The Bad & The Queen

Side project de l’infatigable Damon Albarn (Blur, Gorillaz…) accompagné du bassiste des Clash Paul Simonon, du guitariste de The Verve Simon Tong et de la légende de l’afro-beat Tony Allen (ça c’est pour le name dropping), The Good, The Bad & The Queen sort enfin son deuxième (excellent) album au bout de onze ans. Merrie Land se savoure comme un hymne parfois désabusé à une Angleterre en pleine crise existentielle, sa culture des pubs et ses errements à l’heure du Brexit. Une vraie réussite pour un disque nécessaire.

 

Ecouter l’album

 

Bumby – Miserable Miracle

pochette de l'ep Bumby

Nouveau projet solo de Théophile Blanckaert, Bumby « invente de nouvelles formes, une nouvelle façon de penser la musique, pleine de douceur et de goodance » dixit l’ami Judah Warsky. Et le fait est que sa pop onirique, tendance un peu mystique fait totalement voyager, même depuis un canapé. Mélodies imparables, chant sibyllin et triturages sonores malins semblent être la recette de cet étrange objet sonore pas totalement identifié. Un petit miracle de créativité.

 

Ecouter l’EP

En concert aux Trois Baudets le 3 décembre – Infos & Billets 

Dope Saint-Jude – Resilient

pochette de l'album de Dope Saint-Jude

Coup de cœur du dernier MaMA Festival qu’elle a clôturé en beauté, la productrice, rappeuse et activiste Dope Saint Jude sort son premier court dans un registre à son image: engagé, queer, féministe et un peu punk. A base de punchlines percutantes et de prods efficaces, la Sud-Africaine appuie toujours là où ça fait mal, le tout sans misérabilisme. Son flow incisif, sa personnalité unique et son énergie communicative la placent définitivement dans la catégorie « future grande ».

Ecouter l’EP