Sélection musicale : les 5 disques du moment #3

Puisque 2017 est définitivement enterrée, cette première sélection de l’année a été pensée comme une passerelle entre nos derniers coups de cœur de décembre et nos premières pépites de janvier. Histoire que vous dégottiez votre nouveau disque de chevet…

 

Després – Hide EP (Acoustic Versions)

 

Juste avant Noël, le duo électro-pop formé par Camille Després (l’incroyable voix du tube No Mic Stand de Thylacine) et Raphael Thuïa (My Sweet October, Rivière Noire) a sorti un magnifique EP de versions acoustiques. Transformant totalement les morceaux originaux, les Angevins ont produit des variantes tout en retenue et en sobriété, bouleversantes de mélancolie.

À savourer en concert le 15 mars prochain au Supersonic.

 

En écoute ici.

 

Men I Trust – 4 ever live

 

 

Le trio québécois nous a offert quant à lui un joli cadeau en sortant un disque live le 25 décembre. Bonus : de nouveaux titres seront rajoutés au gré des concerts. Leur conception DYI de la musique (de l’enregistrement au tournage de leurs clips) ainsi que leur positivisme inébranlable en ont fait l’un des groupes incontournables de la scène indé en 2017. Il y a fort à parier que leur électro-pop chaloupée aux influences disco-funk saura conquérir les derniers cyniques en 2018.

 

En écoute ici.

 

King Gizzard & The Lizard Wizard – Gumboot Soup

 

 

Certes, ils l’avaient annoncé, mais le pari était quand même risqué. Pourtant, au dernier jour, les Australiens ont bien publié leur cinquième disque de l’année. Et surprise, bien loin de l’overdose crainte, Gumboot Soup est réellement le pinacle de ce projet un peu fou. Titres efficaces et variés, entre garage psychédélique toujours affirmé et influences (métal, jazz, funk) plus diversifiées : un régal dont on n’est pas prêt de se lasser.

En écoute ici.

 

Black Rebel Motorcycle Club – Wrong Creatures

 

Après quatre ans d’absence, on l’attendait avec une certaine impatience ce nouvel album studio de BRMC. S’il ne respire pas franchement la joie de vivre à l’instar des autres opus du groupe, il a néanmoins le mérite d’avoir servi de catharsis au trio californien après une série de coups durs. Enregistré avec le producteur Nick Launay (Nick Cave & The Bad Seeds, Arcade Fire), Wrong Creatures est un disque de rock puissant et sombre, teinté de blues et de psyché, qui devrait réjouir aussi bien les fans de la première heure que les newbies.

En écoute ici

Shame – Song of Praise

 


 

C’est auréolé d’un buzz à la hauteur de leur (immense) talent scénique que le quintet anglais Shame inaugure 2018 avec l’album le plus attendu de cette première quinzaine de janvier. En tout cas pour qui a eu la chance de découvrir le groupe lors de l’une de ses époustouflantes et viscérales prestations live. Les Londoniens bruts de décoffrage jouent avec leurs tripes et nos nerfs, enclenchant une déflagration sonore entre punk, shoegaze et garage. Leur prochaine date parisienne le 23 avril à la Maroquinerie ne sera à manquer sous aucun prétexte.

 

En écoute ici.