Simon Ghraichy

Un virtuose du piano qui nous embarque dans un voyage riche en émotions.

Un père libanais, une mère mexicaine : après avoir quitté Beyrouth très tôt à cause de la guerre civile, Simon Ghraichy (né en 1985) connaît une enfance voyageuse et c’est avec l’arrivée en France à la fin des années 90 qu’il trouve les conditions de son épanouissement musical. Depuis ses cinq ans le piano est entré dans son univers ; en s’installant à Paris le musicien entame un cursus qui le mènera au Conservatoire de Paris. Il en sort en 2010 ; c’est le commencement d’une belle carrière internationale (débuts au Carnegie Hall en 2015, à la Philharmonie de Berlin l’année suivante). « Depuis tout petit, mon obsession a toujours été l’harmonie et la couleur », confie celui qui vénère littéralement l’art de Vladimir Horowitz. Dès lors, on comprend mieux la richesse de la palette sonore d’un virtuose doublé d’un conteur dont les récitals sont toujours une invitation au voyage. Tandis que paraît un séduisant disque (sur le label Deutsche Grammophon) mêlant des pages de Debussy, Granados, Falla et de divers auteurs latino-américains dont le Mexicain Márquez et son fameux Danzón n° 2, Ghraichy propose un programme « Liszt et les Amériques » dans lequel la fameuse Sonate en si côtoie des morceaux étonnants signés Gottschalk, Ponce, Villa-Lobos, Lecuona, etc. Une soirée emplie de lyrisme, de rythmes, de feu se profile : irrésistible.

Le 4 mars à 20h00 au Théâtre des Champs-Elysées, 15 avenue Montaigne, 75008. M°9 Alma-Marceau. Tél. 01 49 52 50 50. Places de 5 à 65 euros.