Six podcasts spécial sexe pour pimenter vos nuits

Le podcast est comme un objet intime que l’on balade partout avec soi. Il est donc le medium parfait pour effeuiller les sexualités. Voix chaudes, zones érogènes et tabous sulfureux, voici six podcasts – sexe qui savent redonner du sens aux sens.

 

Podcasts sexe : Sex & Sounds

Plume noctambule passée des pages de Playboy et GQ à celles du Monde, Maia Mazaurette est la sexperte la plus connue de l’Hexagone. Depuis octobre 2017, elle propose avec Sex & Sounds un traitement absolument moderne des sexualités, où s’énamourent émancipation féminine, pop culture et sex robots. Mais ces épisodes sont surtout fascinants par la grande obsession qui les traversent. Envisager la sexualité comme un monde sonore. Donner à entendre la jouissance (feinte ou non), les bruits des corps, le langage de l’excitation, la saveur aphrodisiaque des chansons, le dirty talking et autres fantasmes auditifs (comme le très 2.0 ASMR). Si vous n’êtes pas encore satisfaits, d’autres sons sensuels vous attendent du côté des productions Arte Radio – la série Femme Actuelle, pour ne citer qu’elle.

 

Podcasts sexe : Le Verrou

Que se passe-t-il quand les frissons de la littérature érotique investissent l’intimité du podcast ? Cela donne Le Verrou, porte ouverte sur notre imagination, là où les chefs d’oeuvre d’Henry Miller, Yoka Ogawa et Anaïs Nin trouvent enfin leurs narrateurs et narratrices adéquats. A l’origine de ce projet créatif, Betty et Lou proposent un aussi licencieux qu’ambitieux salon de lecture, s’affranchissant, à l’heure des sites pour adultes, d’un monde où le désir est synonyme d’image(s). Ici, c’est l’expérience auditive la plus immersive qui nous incite à éveiller nos sens. Bref, le podcast devient « la voix de votre plaisir« , souffle l’accroche.

 

Podcasts sexe : Les fesses à l’air

Cabinet de curiosités féminines, Les fesses à l’air ose les grands écarts, traitant avec insouciance mais sans inconscience des sexualités LGBT, du plaisir clitoridien, de l’amour à la plage et de la sodomie. Bref, une diversité en mode polyamour. Au cours de ces conversations sans tabous, l’on s’interroge tout autant, Radio Campus oblige, sur la sexualité des étudiants. Quand Radio Campus Paris pénètre la zone rose, c’est pour mieux caresser du doigt les thématiques de l’ère #MeToo sans craindre de trop se prendre la tête.

 

Podcasts sexe : C’est tout meuf

Avec C’est tout meuf (à ne pas confondre avec le féministo-pop Quoi de Meuf), Maïwenn Guiziou et Marie-Cécile Lucas s’approprient les ondes de la tradi’ RTBF pour parler sans censure de porno, de menstruations, de sex-toys et de cunnilingus. Des histoires vraies, énoncées de façon crue et complice. L’authentique se fait thérapeutique puisqu’ici, on se fout à poil autant qu’on se poile. Certains verraient en ce parlé trash une certaine « belgitude », mais c’est surtout la langue de notre génération qui se voit déliée. A l’autre bout du micro, on parle des films X sur un ton décomplexé, on rit des mauvais coups d’un soir et des sextos explicites. A savourer ensuite : la web-série Trucs de Meufs, dont les discutes-cul(te)s entre anonymes oscillent entre masturbation et fellations, pilosité et « Plans Q ».

 

Podcasts sexe : Les lectures érotiques de Charlie

Charlie est une drôle de dame, l’une des plus populaires camgirls françaises. Tous les jeudis, de 16h à 17h, l’entrepreneuse partage ses lectures érotiques sur LSF Radio. L’idée ? « Retrouver avec plaisir le chemin entre corps et esprit, rabibocher le cul et la tête » dixit l’intéressée. Un voyage au bout de la nuit qui ravira les bibliophiles, puisque s’y côtoient le Marquis de Sade, La Vénus à la Fourrure ou encore Pierre Louys. Libertinage, sadomasochisme, paillardises et transgressions inavouées : de quoi mettre l’eau à la bouche. A l’antenne, Charlie s’empare du format podcast comme elle le fait de sa webcam : à la manière d’une parenthèse sexy, medium d’indépendance et de proximité entre elle, son audience et ses désirs.

 

Podcasts sexe : Anouk Perry Podcasts

Fuyant comme la peste les articles Sexo racoleurs, vous êtes certainement tombé sur sa prose insolite, le temps d’un surfing chez  Madmoizelle.com. Deux ans durant, c’est là-bas qu’Anouk Perry s’est plu à parler fantasmes, fétichismes et consentement. Aujourd’hui, la sexonaute préfère partager ses expériences le temps de podcasts à mi-chemin entre story telling et reportage. Féminités libérées (Celles qui parlent de cul), confusion des sentiments sous Tinder (la série Serial Dragueur), goût du malaise intime (la série Awkward), investigations riches en sensations (La délicatesse des gang bangs) : l’offre sonore que propose Anouk Perry est comme une orgie d’émotions. Mais rassurez-vous, chacun(e) s’y retrouve.

 

 

6 boutiques érotiques à Paris