Somi au Duc des Lombards

La chanteuse de jazz africain sera au Duc des Lombards le 10 avril.

Être née dans une ville qui s’appelle Champaign pourrait nous inciter à sortir des images faciles, mais justes. La musique de la jeune femme, née en 1981 dans cette ville de l’Illinois, pétille et éclate comme des bulles légères et acidulées, on n’y peut rien… Car Somi chante avec une sérénité joyeuse. Ce qu’elle désigne par « new african jazz » est une œuvre douce, nimbée de violon, portée par des percussions scintillantes, traversée de cuivres latinos comme nous pouvons l’entendre dans son nouvel album, Petite Afrique. Ce qui forge l’identité de cette créatrice, c’est bien sûr l’Afrique. Ses parents sont rwandais et ougandais, et elle a passé une grande partie de son enfance au Kenya et en Zambie, a longtemps séjourné à Lagos avant de revenir aux États-Unis. « Je suis une Africaine à New York, chante-t-elle. Il y a de la fierté et de la beauté dans ma façon de marcher. » Son pays imaginaire s’accompagne de hip hop, d’afro beat et du jazz le plus moderne. Il a valu à Somi l’estime des plus merveilleux artistes de cette diaspora colorée et engagée, Angélique Kidjo, le Sud-Africain Hugh Masekela, et le trompettiste Ibrahim Maalouf, qui ont joué avec elle, faisant briller l’une des bougies les plus chaleureuses du jazz africain.

Somi en concert le lundi 10 avril à 19h30 et 21h30 au Duc des Lombards, 42 rue des Lombards, 75001. M° Châtelet-Les-Halles. Places : 30 €. Tél. : 01 42 33 22 88.