Stuck In The Sound

En décembre dernier, le quintet parisien revenait avec un titre choc : « Pop Pop Pop ». Un nom trompeur pour l’un des morceaux les plus énervés des auteurs du succès « Brother » (2012).

Après coup, à l’écoute de l’album Miracle qui vient de paraître, on comprend que la répétition du mot pop était peut-être une manière de nous prévenir que le groupe mettait le cap vers une musique plus mélodieuse, plus arrangée. Tandis que les Stuck émergeaient au début des années 2000 en fans de Nirvana et de Rage Against The Machine.

Les trois premiers albums auront permis au groupe de solder sa dette aux influences grunge et au rock tendu façon Pixies. Miracle, cinquième album foisonnant, s’inscrit dans la continuité de Pursuit (2012), dans lequel José Reis Fontao (chant, guitare) et sa bande mettaient déjà quelques claviers et des ambiances nouvelles dans leur jeu.

Désormais Stuck In The Sound s’autorise tout, pourvu que ça plaise à l’ensemble du groupe, le registre musical importe peu. On passe de la ballade (splendide « Perfect Man ») au punk-rock sans trop de transition. Au passage, on remarque un titre qui évoque Queen, un autre que l’on classerait volontiers dans la catégorie hard FM. « Miracle » donnerait, lui, plutôt envie de danser… Au fil de morceaux très variés, la voix de José Reis Fontao réalise quelques acrobaties inédites dans les aigus. La production est ambitieuse, mais propice à faire de belles étincelles sur les (grandes) scènes.