A.Ecouter

Sur ma platine : 5 vinyles à avoir dans sa collection

Vous rêvez d’offrir à votre platine la collection de vinyles parfaite ? D’une discothèque pointue et hétéroclite ? Voici une sélection de cinq disques qui feront de vous un musicophile digne de ce nom.

 

Daft Punk, Random Access Memories

 

vinyles
Random Access Memories – Facebook

 

L’album est délibérément pensé pour le format vinyle ! En effet, Random Access Memories, en plus d’être un disque exceptionnel, a la particularité d’avoir été enregistré dans des conditions “à l’ancienne ». Des musiciens en chair et en os dans un studio historique ont ainsi remplacé l’habituel travail sur ordinateur. Et l’ingé son mythique, le génial Mick Guzauski, offre en outre aux Daft Punk un son exubérant, pour un rendu final très funk. Les années 70 réussissent à merveille aux maîtres incontestés de la French Touch : le disque s’est classé en tête des ventes mondiales dès sa première semaine.

Ecouter l’album – retrouver notre sélection de disquaires à Paris

 

 

Otis Redding, Dock of the bay

 

vinyles
Otis Redding – Discogs


Le classique de la soul à acquérir d’urgence pour compléter votre collection de vinyles ! Il y a dans ce disque des morceaux qui resteront à jamais des tubes planétaires, comme le célébrissime « Sittin’ On The Dock Of The Bay« . Un album gorgé d’émotions, quand on sait qu’il a été enregistré après une lourde opération des cordes vocales… Mais surtout, qu’il sera le tout premier disque posthume de l’immense Otis Redding. En effet, disparu lors d’un tragique accident d’avion à un âge tristement jeune, le succès de ce disque hors du temps ne sera jamais connu de son créateur.

Ecouter l’album – retrouver notre sélection de disquaires à Paris

 

 

Beach Boys, Pet Sounds

 

vinyles
Pets Sounds – Thibaut Brosson

 

Toute la quintessence des années 60, de la Californie et des Beach Boys dans un seul vinyle ! A écouter en mono puisqu’il a été pensé de cette façon, Brian Wilson étant sourd d’une oreille. Un album prodigieux, dirigé par un génie absolu, servi par les meilleurs musiciens (The Wrecking Crew !) et acclamé par les plus grands :   Paul McCartney estime avec justesse que “God Only Knows” est “la plus belle chanson d’amour jamais écrite”, et Sgt Pepper’s a vu le jour en réponse à Pet Sounds. Un album considéré encore aujourd’hui comme l’un des meilleurs disques de tous les temps. Indispensable.

Ecouter l’album – retrouver notre sélection de disquaires à Paris

 

 

Antonio Jobim, Stone Flower

 

vinyles
Stone Flowers – Discogs

 

S’il y a un vinyle de bossa à avoir dans votre discothèque de classiques, c’est bien Stone Flower d’Antonio Jobim.  Ce disque ultime, qui parvient à être généreux tout en étant minimaliste, est d’une virtuosité et d’une délicatesse incroyables. La subtilité et la souplesse des arrangements, entre jazz, classique et bossa, se savourent particulièrement bien au casque. Tandis que les percussions brésiliennes, les cuivres et les flûtes malicieuses de ce vinyle plein de caractère, seront parfaits pour rythmer vos soirées.

Ecouter l’album – retrouver notre sélection de disquaires à Paris

 

Beastie Boys, Ill Communication

 

vinyles
Ill Communication – Discogs


Un album qui a toute sa place dans une collection de vinyles qui se respecte, ne serait-ce par sa condition de véritable ovni dans le hip-hop des années 90. En effet, chaque titre de ce disque est jubilatoire et concentre en lui le meilleur du groove, du rock et du hip-hop. Les trois rappeurs new-yorkais y convient des instrus majestueuses en se détachant des samples, un son punk, funk et résolument festif. Enfin, on y retrouve un flow old school de haut niveau. Sans oublier les featurings et les invités prestigieux. Tous les codes du hip-hop des années 90 élevés à un niveau inédit, sur votre platine.

Ecouter l’album – retrouver notre sélection de disquaires à Paris