The Jazz Passengers

The Jazz Passengers en concert le 14 mars pour le 34e festival de Banlieues Bleues

Nous avons eu les jazz Messengers du batteur Art Blakey. Mais les Jazz Passengers ne sont pas mal non plus. Bien plus récents puisqu’ils existent depuis 1987, ils ont mené leur chemin un peu à contre-courant de ce jazz moderne prétentieux qui détourne le public de l’essence même de la musique. Le plaisir, le jeu, guident les pas d’une formation qui a accueilli en son sein des personnalités aussi fortes que le guitariste Marc Ribot, la chanteuse de Blondie Deborah Harry ou encore Jeff Buckley, sans oublier Elvis Costello. Et si l’on ajoute que le fondateur des Jazz Passengers, le saxophoniste new yorkais Roy Nathanson, est un fan de Charlie Mingus, on peut avoir une idée de leur musique, très libre, délirante, intense, proche de ce que l’on pouvait entendre pendant les 60’s, à l’époque glorieuse du label Blue Note. En trente ans, ils ont pris le temps de peaufiner des disques ambitieux, comme le montre leur nouvel album, Still Life With Trouble, feu d’artifice jazz riche en surprises à coups de vibraphone, de gros trombone, de violon, et aussi de chant. Le premier morceau s’intitule d’ailleurs Paris, un hommage, disent-ils, à cette cité qui demeure leur foyer pendant les belles soirées de Banlieues Bleues.    

The Jazz Passengers en concert le mardi 14 mars à 20h30 à La Dynamo de Banlieues Bleues, 9 rue Gabriel Josserand 93500 Pantin. M°7 Aubervilliers – Pantin. Prix : entre 10 et 16 €.