The Kills signent leur retour

Il leur aura fallu cinq ans, ils sont de retour pour deux dates dans la salle mythique de l’Olympia. Rendez-vous les 18 et 19 octobre pour découvrir ce nouvel et cinquième album…

The Kills fait partie de ces groupes qui ont régénéré le rock au début des années 2000, avec The White Stripes, The Strokes ou Kasabian. Il était composé d’Alison Mosshart, chanteuse américaine, d’un érotisme torride, et de Jamie Hince, Anglais, dont chaque note de guitare électrique ponctuait les soupirs de son amie. On l’a rangé dans le garage rock, mais c’est bien un duo de blues que l’on découvrait, comme pouvaient l’être Mississippi Fred McDowell ou T. Model Ford, mâtiné de couleurs psychédéliques. Au contraire des White Stripes, très marqués aussi par le blues, The Kills a toujours plus joué sur l’émotion brute, l’instinct, que sur la structure mélodique classique, pratiquant les lignes brisées, les distorsions, un rock cubiste terriblement sensuel. Ils n’ont jamais rien changé à leur façon de voir la musique, loin des majors et des productions trop raffinées. Des années après leur apparition, ils sont toujours là, mais ils ont dû attendre cinq années avant de publier leur cinquième album (Jamie s’est blessé à un doigt). Ash&Ice montre un couple légèrement adouci, porté par une guitare rageuse, des rythmes lancinants et sauvages où bat leur irrésistible « cœur de chien » comme le dit l’une de leurs chansons. Mordant et sensible.
Olympia. 18 et 19 octobre. 20 heures. De 40,70 € à 49,50 €. 28 bd des Capucines, 9e. M° Madeleine. Tel : 08 92 68 33 68.