A.Ecouter

15 artistes à ne pas manquer aux Rencontres Trans Musicales de Rennes

La 40e édition des Rencontres Trans Musicales se déroulera du 5 au 9 décembre 2018. Elle transformera une fois de plus Rennes en capitale hexagonale de l’émergence musicale. Ce festival « nouveau depuis 1979 » comme l’indique son dernier slogan, en rassemble en effet la crème mondiale. C’est dire si arrêter une shortlist de coups de cœur parmi les dizaines d’artistes programmés relève de la gageure. Challenge accepté.

 

Affiche Brendan Monroe

 

1. La Fraîcheur

La DJ et productrice française, signée sur le label InFiné, a livré cet été un excellent premier album de techno activiste intitulé Self fulfilling prophecy. Militante féministe intersectionnelle, la Fraîcheur va politiser le dancefloor pour le plus grand bien des oreilles mais aussi des consciences.

Samedi 8 décembre au hall 9 (Parc Expo)

 

2. Disiz La Peste

Les Trans Musicales sont certes un festival défricheur mais personne ne boudera son plaisir devant celui qui a ambiancé les ondes il y a presque 20 ans avec son titre culte J’pète les plombs. De retour avec Disizilla, son dernier album aux influences électro, le rappeur Disiz la Peste compte bien convaincre également la génération YOLO.

Jeudi 6 décembre au hall 8 du Parc Expo

 

3. Muthoni Drummer Queen

Quand une chanteuse / rappeuse / percussionniste kényane rencontre deux beatmakers suisses, ça donne une explosion live à base non pas de popopopop mais d’afrobass, de RnB, de dancehall et oui, aussi de hip-hop.

Vendredi 7 décembre au hall 9 du Parc Expo

 

4. Atoem

Le duo Atoem est rennais et jouera donc à domicile sa techno hypnotico-cosmique faisant la part belle aux instruments, synthés modulaires en avant.

Vendredi 7 décembre au hall  9 du Parc Expo 

 

5.Praa

La relève rennaise (il y a un véritable vivier dans cette ville) de la future soul, c’est elle. A seulement 25 ans, Praa a tout d’une grande et ensorcelle déjà avec son RnB minimaliste teinté de trip-hop.

Vendredi 7 décembre à l’Etage (gratuit)

 

6. Johan Papaconstantino

Après nous avoir fait danser dans plusieurs festivals cet été, il est devenu l’un de nos newcomers préférés. Johan Papaconstantino puise dans ses origines grecques pour mélanger le laïkó (la pop hellène des 50’s/60’s) au hip-hop, au funk et à l’electro.

Samedi 8 décembre à l’Etage (gratuit)

 

7. Lyzza DJ Set

La Brésilienne mêle dans ses sets grime, trap, baile funk et trance pour une rencontre au sommet de la danse.

Vendredi 8 décembre au hall 4 Greenroom (Parc Expo)

 

8. Al-Qasar

Al-Qasar, ce sont six musiciens issus de diverses formations (Tinariwen, Speed Caravan, Stamp…) réunis par leur amour des scènes rock psyché nées en Turquie, en Iran et dans le monde arabe à la fin des 60’s. Ils ont décidé de les réinterpréter à leur manière, puissante et intemporelle.

Samedi 8 décembre au hall 3 (Parc Expo)

 

9. Nabihah Iqbal

Le post-punk de la londonienne Nabihah Iqbal se teinte au fil des morceaux de pop et d’électro, propageant ses nappes synthétiques à la fois dans les jambes et les neurones.

Mercredi 5 décembre à l’Ubu

 

10. Makeness

Digne héritier de Caribou, Makeness a signé un premier album cette année intitulé Loud Patterns chez Secretly Canadian. Ce dernier révèle son goût immodéré pour l’électro-pop élégante et dansante.

Samedi 8 décembre au hall 9 (Parc Expo)

 

11. Sara Zinger

La dunkerquoise Sara Zinger est certes adepte d’une techno percutante mais présentera on l’espère quelques tracks de son premier album à venir, dans une veine synth pop / new wave des plus attrayantes.

Vendredi 7 décembre au hall 9 (Parc Expo) 

 

12. Ryder The Eagle

L’ancien batteur de Las Aves et de The Dodoz, Ryder The Eagle, se révèle en solo un multi-instrumentiste et songwriter talentueux, auteur d’une pop/rock exaltée et ambitieuse.

Vendredi 7 décembre à l’Étage (gratuit)

 

13. Madam

Dans la veine des L7 et autres Runaways, les quatre musiciennes de Madam en veulent, entre guitares puissantes, section rythmique à l’unisson et chant éloquent. Ne vous avisez pas de les appeler Mesdemoiselles.

Dimanche 9 décembre à l’Ubu

 

14. The Psychotic Monks

Rock psyché et foutraque, d’une telle intensité en live que certains spectateurs ahuris se sont déjà demandé s’il ne valait pas mieux appeler un exorciste ou les faire enfermer.

Samedi 8 décembre au hall 3 (Parc Expo) 

 

 

15. Ouai Stéphane

La hype autour de ses clips crypto-rigolos ne doit pas faire oublier la qualité de son électro-house parfaitement maîtrisée aux accents disco. Groovy baby.

Vendredi 7 décembre au hall 9 (Parc Expo) 

 

Rencontres Trans Musicales
Du 5 au 9 décembre 2018
Infos & Billets

 

Week-end à Rennes : 7 expériences incontournables