A.Ecouter

Villette in the street

Depuis le 4 mai, la street culture a investi La Villette.

Les expositions de street art et les performances de danseurs rythmeront jusqu’au 17 mai le festival Villette Street, avec en point d’orgue les deux soirées-concerts du week-end. Vendredi, c’est le jeune rappeur français Joke qui ouvrira le bal, suivi des trois turbulents Canadiens The Posterz, passés aux Trans Musicales de Rennes lors de la dernière édition, qui ont surpris avec leurs basses fracassantes et des beats entre grime et UK garage, avec un flow au diapason.

Mais on viendra surtout voir Rejjie Snow, star montante du hip-hop mondial depuis son premier maxi Rejovich, dont la pochette faisait figurer côte à côte sur un banc, tenant tous deux une canne d’aveugle, une Noire et un homme coiffé d’une cagoule blanche pointue… Le flow nonchalant et les beats vaporeux du titre Lost in Empathy ont immédiatement classé l’Irlandais comme l’un des hommes à suivre dans un milieu où le reflux de la hype peut être fatal. On ne doute pas qu’il survivra à la prochaine marée.

Le samedi être très bien aussi, avec ‪Jay Prince, rappeur londonien à la fibre californienne signé s Soulection (écouter le très mellow Polaroid), et la première sur scène du vétéran du Wu Tang Clan Ghostface Killah associé à Badbadnotgood, un trio de jazz expérimental qui s’est fait une belle réputation en reprenant des tubes d’A Tribe Called Quest ou en bossant avec Tyler The Creator et Bootsy Collins._S.B.