A.Ecouter

Winter Camp Festival 2018 (is coming)

Du 13 au 15 décembre, ce sera deux salles de grosses ambiances pour cette sixième édition du Winter Camp Festival. La Maroquinerie et la Bellevilloise accueilleront en effet 18 concerts ainsi qu’une nuit clubbing pendant trois jours d’intenses festivités préparatoires aux autres réjouissances de cette fin d’année.

 

Winter Camp Festival : découvertes d’artistes multiples

Funmi Phiosumah se produira au winter camp festival
Funmi Phiosumah, moitié du duo God Colony et membre du TruLuvCru © DR

 

Le Winter Camp Festival est depuis bientôt 7 ans LE rendez-vous parisien incontournable des musiques actuelles émergentes. Au fil des ans, il a permis de faire découvrir (souvent pour la première fois) à un public averti des artistes aussi bien internationaux (The Wytches, Fyfe ou encore les Flamingods) qu’hexagonaux (Clara Luciani, Barbagallo et Halo Maud pour ne citer qu’eux).

 

 

Unique en son genre, le Winter Camp manie avec acuité éclectisme et plateaux de qualité. Cette nouvelle édition ne déroge évidemment pas à la règle avec une fois encore une programmation aux petits oignons.

Le jeudi 13 décembre, la Maro accueillera donc le label Heavenly Records, pour une soirée so 60’s au son du psych-funk puissant de Boy Azooga et de la pop groovy baby (oui, ils sont jeunes) de The Orielles.

 

 

Pendant ce temps, non pas à Vera Cruz mais à la Bellevilloise, c’est la pop garage addictive du Villejuif Underground et des Bryan’s Magic Tears qui sera à l’honneur.

 

 

Le vendredi 14, la soirée MILK donnera carte blanche à Yannis Philippakis, le leader des cultes Foals, tandis que la scène féminine européenne hip hop /soul prendra d’assaut la Bellevilloise avec en tête de peloton l’énergique rappeuse UK Flohio, suivie de l’imparable belge Wwwater, des prods ouatées de la française Lala&ce (seule figure féminine du collectif 667) et de l’OVNI Lean Chihiro (qui rappe aussi bien en anglais qu’en japonais).

 

 

Pour retenir la nuit, le Winter Camp se mettra à l’heure de la néo techno/disco avec la captivante Parisienne Andy4000, le Rémois Yuksek et son icônique Tonight, l’inclassable Britannique Romare ou encore le Parisien Krampf (la crampe donc, en allemand, histoire de savoir dans quoi on met les pieds).

 

 

Enfin, le samedi ce sera au tour du génial Thomas de Pourquery d’ambiancer la Maroquinerie en version jazz fusion et accompagné de son incroyable quintette Supersonic, avant que Bruxas (side project disco pop latino de Jacco Gardner) et les Meridian Brothers (qui ne sont pas frères, mais produisent néanmoins un excellent psych folk) ne prennent possession de la scène.

 

 

Winter Camp Festival

Du 13 au 15 décembre

Infos & Billets