4 idées pour un week-end à Copenhague

Si Copenhague se savoure particulièrement bien durant l’été et ses journées de soleil interminables, elle prend tout son sens en hiver. Et si on partait à la recherche du hygge ? Voici quelques idées pour un week-end à Copenhague. 

 

Baladez-vous à la tombée de la nuit

 

Copenhague ©
© Copenhague 

 

Autrement dit, baladez-vous vers 16 heures. Et oui ! L’hiver est long au Danemark et les journées sont très courtes ; mais étrangement, les soirées sont plutôt agréables. En effet, la ville brille de mille et une fenêtres éclairées, par lesquelles on aperçoit des intérieurs soignés, du mobilier au design impeccable et de charmantes œuvres d’art. Car les Danois pratiquent le hygge, une philosophie de vie façon chocolat chaud, grosses chaussettes et feu de cheminée. Ils savent aménager leurs intérieurs ; on les observe à la dérobée, un brin jaloux (et surtout, bien couverts).

 

Faites-vous une tartine à la danoise 

 

Peder Oxe ©
© Peder Oxe 

 

Mais pas dans la rue, non. Au vu des températures affolantes, on évite la street food et on court à l’intérieur du merveilleux restaurant Peder Oxe, une institution du centre de la ville, pour y goûter les fabuleux smørrebrød, froids ou chauds : différentes sortes de pains sont servies en tranches fines, recouverts de fromage, de saumon ou de viande, le tout accompagnés de condiments délicats. Un délice, dont la simplicité n’est qu’apparente.

Peder Oxe, Gråbrødretorv 11

 

 

Des manèges et des joints, le véritable patrimoine de Copenhague

 

Christiana ©
© Christiana 

 

Tout le monde vous le dira : ne manquez pas les jardins de Tivoli, un parc d’attraction créé en 1843 situé à deux pas de la gare centrale. Un hot dog dans une main, des bonbons dans l’autre, on retombe en enfance dans ce décor désuet et poétique de lumières colorées. L’expérience est rare ! Tout comme la visite de Christiana, une ville dans la ville. Y entrer, c’est un peu changer de monde ; le quartier revendique sa liberté depuis 1971. Des petits malins en profitent pour vendre des joints de marijuana sous des parapluies… Mais l’esprit est ailleurs. Il est dans l’esprit new age d’une expo bouddhiste vue dans un couloir, dans le concert amateur vu au premier étage d’un immeuble, dans l’architecture anarchique de l’ensemble. Vivifiant !

Tivoli, Vesterbrogade 3

 

Art et design, indispensables compagnons de voyage

 

Louisiana ©
© Louisiana 

 

Une fois que vous serez sortis des volutes de Christiana, reprenez vos esprits et dirigez-vous vers la formidable bibliothèque de la ville. Surnommée à juste titre le « Diamant noir », pour ses façades anguleuses faites de marbre noir, elle accueille une expérience singulière de l’artiste serbe Marina Abramovic, autour des plus beaux livres de la collection. Aussi, ne manquez pas la visite du Statens Museum, principal musée du pays situé dans un grand parc aux couleurs automnales. Vous y découvrirez un projet de l’artiste anglaise Gillian Wearing, qui s’est demandé quelle était la famille danoise typique. Enfin, n’hésitez pas une seconde à prendre le train pour vous éloigner quelques heures de Copenhague et découvrir le musée de Louisiana, une pépite architecturale au cœur de la nature. Les amateurs de design se précipiteront dans la boutique du musée et trouveront, à coup sûr, leur bonheur.

Royal Library, Søren Kierkegaards Plads 1 : Marina Abramovic, jusqu’au 31 mars 2020
Statens Museum for Kunst, Sølvgade 48-50 : Gillian Wearing jusqu’au 7 janvier 2018
Louisiana, Gl Strandvej 13, 3050 Humlebæk (à une quarantaine de minutes en train au départ de la gare centrale)