5 lieux incontournables pour un road trip en Ecosse

Des paysages qui allient le meilleur de l’Islande, la Nouvelle-Zélande, la Patagonie et la Normandie. Voilà ce qui vous attend si vous embarquez pour un road trip en Ecosse. Passée la frayeur de la conduite à gauche, on découvre une région qui a bien plus à offrir que des mythes de fantômes et de monstre sous-marin. Chaussures de rando, ciré et carte routière sont les indispensables à glisser dans son sac à dos. Pour le reste, laissez-vous porter par la magie des lieux.

 

Édimbourg

Au pied de la ville médiévale ©Allie_Caulfield via Flickr

 

Avec sa vieille ville médiévale et sa nouvelle ville de style géorgien, la capitale écossaise vaut le détour. On s’y promène à pied très facilement et c’est déjà tout un voyage. Longer les ruelles au pied du château qui surplombe la ville, se perdre dans de sombres allées “Harry Potteresques”, flâner au jardin botanique, faire un stop dans chaque coffee shop pour déguster scones et autres carrot cakes et bien sûr s’accouder au bar d’un pub typiquement écossais… Il y a de quoi faire à Édimbourg ! Et pour ceux qui préféreraient le style industriel à la vieille pierre, il existe aussi des vols sans escale reliant Paris à Glasgow.  

 

Le parc naturel des Cairngorms

Parc naturel des Cairngorms au nord d’Édimbourg ©Mathilde Sallé de Chou

 

A seulement 2h de route au nord d‘Édimbourg s’étendent les Highlands. Contrairement à ce que l’on pourrait penser la végétation et les reliefs y sont extrêmement variés et pas toujours verdoyants. L’est de l’Ecosse, où se situe le parc naturel des Cairngorms, offre d’ailleurs un climat relativement sec. On y randonne dans la montagne ou autour d’un des innombrables lacs (« loch » en gaélique). On y déguste quelques-uns des meilleurs whiskys de la région à Tomintoul et pour une pause glamour et culture, on visite la résidence d’été de la Reine au château de Balmoral.

 

Torridon et la route d’Applecross

Sur la route d’Appelcross ©Mathilde Sallé de Chou

 

Cap à l’ouest et changement de décor. Les amoureux de la route et de sensations fortes devraient apprécier. Comme dans tout le nord de l’Ecosse, ce ne sont pas les villages qui valent le détour mais la nature qui les entoure. Le petit village de Torridon ne fait pas exception. L’arrivée à couper le souffle depuis la montagne vers le lac du même nom devrait vous faire oublier les périls d’une route aussi sinueuse qu’abrupte. Plus reposant, le trajet jusqu’au village d’Applecross ressemble quant à lui à une plongée dans les fjords norvégiens.

 

L’île de Skye

Old man of Storr ©john mcsporran via Flickr

 

Accessible par la route, l’île de Skye est sans conteste le plus beau joyau des Highlands. Le plus touristique aussi. Pour en profiter au maximum il faut compter au minimum deux nuits sur place. Ce ne sera pas de trop pour faire le tour de l’île, se rendre à Neist Point, admirer son phare perché sur la falaise et peut-être apercevoir des baleines au loin. Gambadez également à Fairy Glen, ce drôle de paysage miniature aux collines verdoyantes. Randonnez sur l’impressionnante crête d’un volcan à Quiraing et restez muet en admirant l’un des paysages les plus iconiques d’Ecosse devant le Old Man of Storr. Tout un programme !

 

Fort Williams et le Ben Nevis

Eilean Donan Castle ©Mathilde Sallé de Chou

 

En quittant l’île, deux options s’offrent à vous : reprendre le pont ou prendre le ferry. La première vous permettra de découvrir sur votre route le magnifique Eilean Donan Castle, un château datant du XIIIe siècle, idéalement situé à l’embranchement de trois lacs. Ambiance mystique assurée. La seconde vous permettra, en passant plus au sud, d’apercevoir la locomotive à vapeur du Poudlard Express au niveau du Viaduc de Glenfinnan. Dilemme cornélien. Quoi qu’il en soit, continuez la route, encore une fois pas pour admirer la ville de Fort Williams mais ses alentours et notamment le Ben Nevis, la plus haute montagne du Royaume-Uni qui culmine à 1 344 m d’altitude.