5 raisons de filer au Laos, destination riche d’une splendeur passée

Moins touristique que ses voisins, le Laos est malgré tout une destination qui compte dans le Sud-Est asiatique. Confiné entre la Chine, le Vietnam et la Thaïlande, le pays « au million d’éléphants » reste le pays le plus secret de la péninsule indochinoise. Préservé du tourisme de masse, il attire par son caractère traditionnel et ses paysages époustouflants. Alors, soyez déraisonnable, prenez un billet et suivez le guide car la saison ne fait que commencer !

Visiter la capitale coloniale : L(o)uang Prabang

Marché nocturne à Luang Prabang
Source : Unsplash

 

Ancienne capitale royale, Luang Prabang est aujourd’hui considérée comme la capitale culturelle du Laos. Elle mérite certainement plus le détour que Vientiane, la capitale du pays. Ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco, elle est riche de vestiges anciens et de lieux de culte bouddhistes donnant furieusement envie de se plonger dans l’histoire du pays afin de l’apprécier à sa juste valeur.

Pour jouir pleinement de l’atmosphère de la ville, le mieux est d’errer à pied dans les marchés d’artisanat et de nourriture à la rencontre des locaux et de leurs habitudes de consommation. D’ailleurs, les anciens ayant appris le français à l’école seront – pour la plupart – ravis de faire un brin de causette avec vous. Vous apprécierez également vous perdre dans les ruelles typiques pour admirer une architecture unique (née de la fusion entre tradition et caractère colonial européen) et arpenter les hauteurs du Mont Phousi qui offre un panorama époustouflant sur les environs.

S’initier à la spiritualité et au bouddhisme

Offrande aux moines
Source : Unsplash

 

Avec une quarantaine de temples dans la cité sacrée, la liste des visites est conséquente : mieux vaut les programmer en amont mais aussi d’avoir quelques notions de bouddhisme. Quatrième religion pratiquée en France, le bouddhisme est néanmoins assez mystérieux pour la plupart d’entre nous. Voyager est donc l’occasion rêvée pour s’interroger et se renseigner sur les rites du pays. Cela vous permettra de choisir les temples à visiter selon leur style architectural mais pas uniquement. Aussi, chaque matin à Luang Prabang, vous avez l’opportunité de participer à la solennelle et authentique offrande aux moines si vous mettez votre réveil. Au lever du jour, c’est à genoux sur le trottoir que vous retiendrez votre souffle – dans une ambiance aussi silencieuse que surréaliste – en attendant que les moines de tout âge ayant renoncé aux biens matériels passent faire l’aumône « Tak Bat » vêtus de leur robe orange.

Naviguer sur le plus mythique fleuve d’Asie : Le Mékong

Pêcheur sur le Mékong
Source : Unsplash

 

Située en bord de Mékong, l’agglomération de Luang Prabang offre la possibilité de se promener le long du fleuve depuis la rive. Cependant, avec un nom aussi enchanteur qu’un gong signifiant « mère de tous les fleuves », il serait presque dommage de ne pas se jeter à l’eau, non ? En effet, quitte à avoir la chance de contempler d’aussi près celui grâce à qui plusieurs pays vivaient autrefois, autant en profiter pour y prévoir une croisière en fin de journée et se pâmer d’admiration devant un horizon d’exception. Vous bénéficierez ainsi d’une vue imprenable sur les rizières, les villages ou encore croiserez les pêcheurs rentrant de leur journée de labeur. Adulé par la population, le Mékong a même sa propre fête annuelle dédiée,  » Lai Heua Fai », qui consiste à illuminer le fleuve grâce à des embarcations confectionnées manuellement par chaque habitant. Actuellement, les Laotiens sont aussi très fiers de montrer la construction d’un pont les reliant à la Chine.

Se baigner dans les paradisiaques Kuang Si Falls

Cascades d'eau
Source : Unsplash

 

Si vous avez toujours rêvé – sans trop y croire – de vous retrouver dans un paysage digne d’une pub Tahiti Douche vous y êtes ! En effet, on vous garantit que les Kuang Si Falls n’ont pas besoin de Kévin pour mettre des paillettes dans vos yeux… Nichées en dehors des sentiers battus, à une trentaine de kilomètres de Luang Prabang, au sein d’un parc à la végétation luxuriante où se cache quelques ours, elles laissent sans voix. La cascade d’eau s’étendant sur plusieurs niveaux dessine des piscines naturelles d’un bleu translucide dans lesquelles il est même envisageable de faire trempette à certains endroits. La route empruntée pour y arriver leur fait quant à elle la part belle avec des dégradés de vert à n’en plus finir !

Prolonger la magie à Angkor (au Cambodge)

Source : Unsplash

 

La plupart du temps – par manque de temps justement – lorsque l’on voyage à l’étranger, on se limite à la visite d’un pays. Mais ne s’agirait-il pas plutôt d’un manque d’informations ? Prenons l’exemple concret des temples d’Angkor situés à moins d’une heure d’avion de Luang Prabang. Saisissez l’occasion d’aller les visiter en rallongeant votre séjour de 2/3 jours pour le rendre ainsi encore plus inoubliable. Légendaire, le site archéologique d’Angkor mérite à lui seul un périple au Cambodge (pour ne pas dire en Asie). Photogénique à souhait, nous vous suggérons de vous munir de votre plus bel appareil – et non dans votre plus simple appareil sinon vous risquez de vous faire gentiment refouler à l’entrée – et pourquoi pas de vous offrir un atelier avec un photographe francophone qui aura à cœur de vous montrer un visage lumineux des temples loin de la horde de touristes.

Informations pratiques :

Où dormir ?

Situé en plein cœur de ville, le AVANI + de Luang Prabang est une véritable parenthèse enchantée pour les explorateurs raffinés appréciant le confort du luxe, les visites et les expériences inspirées de la vie locale. Pareil pour le FCC d’Angkor récemment rénové situé à Siem Reap, propice au bien-être et à la détente. Pour les globe-trotters avertis, il est situé à seulement 20 minutes en tuk-tuk des mythiques temples d’Angkor.

hôtel Avani
Avani + Luang Prabang – Source : Avani

 

piscine hôtel Avani
FCC Angkor – Source : Avani

 

Quand partir ?

Entre octobre et mars pour éviter la mousson, mais sachez que celle-ci donne une atmosphère singulière aux paysages asiatiques.

Combien budgeter ?

Comptez 700 euros en moyenne pour un A/R vers Luang Prabang et à partir de 160 euros la nuitée à l’hôtel AVANI + de Luang Prabang (à partir de 99 euros pour le FCC Angkor). L’astuce pour obtenir un vol moins cher est de prendre un vol direct vers Bangkok et de trouver une correspondance en parallèle.