À Aix-en-Provence, visite du seul théâtre gratuit français

Le théâtre du Bois de l’Aune, installé depuis 2011 dans un quartier populaire d’Aix-en-Provence, est le seul théâtre gratuit de France. Pour absolument tous ces spectacles. Et ceux-ci sont signés par des géants des planches tels que Tiago Rodrigues, Jean-Michel Ribes ou tg STAN. Intrigués, nous avons eu envie d’en savoir un peu plus.

 

façade du seul théâtre gratuit de France
© Théâtre du Bois de l’Aune

 

Le théâtre apparaît bien souvent comme un sport de riches, réservé à une élite cultivée. Résultat ? Seuls 20% des Français vont voir un spectacle au moins une fois par an. C’est ce constat malheureux qui pousse chaque jour Patrick Ranchain, directeur du théâtre du Bois de l’Aune, à inventer des solutions pour attirer de nouveaux publics. Il y a tout d’abord la gratuité, qui a immédiatement fait partie de l’ADN du projet – et serait impossible à mettre en place a posteriori, souligne-t-il. Celle-ci n’est pas aussi difficile à tenir qu’il n’y paraît : comme tous les théâtres publics, le Bois de l’Aune est subventionné – « certains théâtres payants pourraient d’ailleurs faire payer moins cher » souffle à ce sujet Patrick Ranchain. Seulement, afin de fidéliser le public et empêcher les salles à moitié vide, les réservations se font maximum deux mois à l’avance. Et c’est tout. Le reste (soit tout ce qui rend ce théâtre si sympathique) relève des inventions de la programmation.

Exemple parmi d’autres : le directeur a instauré le rituel de lectures en appartements privés, après avoir testé le principe dans le hall du théâtre en plein après-midi. Les propriétaires de l’appartement doivent inviter des amis qui ne sont jamais venus au Bois de l’Aune. Les textes lus ? Des ébauches de pièces en cours de création, évidemment inédites. Classe ! Il s’agit, nous explique-t-il, de « donner envie d’entendre des mots, de faire rêver, en disant aux spectateurs que les textes qu’ils ont entendus vont être sur un plateau ».

 

artiste sur la scène du seul théâtre gratuit de France
© Sopro de Tiago Rodrigues. Photo : Christophe Raynaud de Lage

 

L’homme est passé par plusieurs scènes (dont le théâtre Garonne à Toulouse et théâtre des Bernardines à Marseille) avant d’arriver à Aix-en-Provence, où on lui a confié un espace vierge. Il a tout de suite eu envie d’un endroit convivial, beau et hospitalier. Avec un mot-clé : l’ « agora », qui rattache le théâtre à son idéal antique de lieu de rassemblement social et politique. Auparavant, les espaces du Bois de l’Aune étaient exploités de façon polyvalente, loués par des associations qui y organisaient des rencontres sportives, des fêtes, des manifestations culturelles… Aucun fil rouge, aucune habitude, aucune chaleur… Soit tout le contraire de ce qu’il a réussi à instaurer depuis. Car c’est indubitable : le théâtre du Bois de l’Aune est particulier. Et, vraiment, ce n’est pas tant sa gratuité qui fait son charme, mais la façon dont il est habité.

 

© Macbettu d’Alessandro Serra . Photo : Alessandro Serra

 

Car toute l’équipe du théâtre est là, à chaque représentation. Y compris le directeur, qui ne manque pas un spectacle. C’est ce qui explique le calendrier peu chargé du Bois de l’Aune : il faut conserver un rythme de travail décent, qui prend en compte à la fois cette envie d’être présent dans le lieu, et la vie personnelle de chaque employé. « Si nous faisions plus de représentations, nous serions moins là, et il n’y aurait plus ce lien tendre avec le public » souligne Patrick Ranchain. Les habitués sont nombreux, et il arrive très régulièrement que les artistes saluent la qualité d’écoute de la salle. Ce détail est d’autant plus notable que certaines compagnies expriment parfois des réticences avant de venir jouer, à cause de la gratuité du lieu ; mais ils en sortent tous ravis, et restent après le spectacle pour papoter avec les spectateurs au bistrot du théâtre.

Alors, ça donne envie d’aller faire un petit tour théâtral à Aix, non ?

Prochains spectacles à noter : Appuie-toi sur moi, un duo (Virginie Le Flaouter et Vincent Maillot) de cirque à découvrir du 31 janvier au 2 février 2019, puis Le Bruit des arbres qui tombent, performance de la compagnie de Nathalie Béasse, les 7 et 8 février 2019. Plus d’informations sur le site du théâtre.