À l’ouest du Japon : de Tomoura à Onomichi

Après une halte au Japon à Shimonoseki, Hagi et Tsuwano, nous empruntons le Shinkansen (le train à très grande vitesse), direction Onomichi et la préfecture d’Hiroshima. Toujours les pieds dans l’eau, mais cette fois-ci les yeux rivés vers le bleu azur de la mer intérieure de Seto. 

Avant d’arriver à Osaka, nous découvrons de belles villes côtières  : Fukuyama/Tomonoura et Onomichi

Tomonoura : le port de Miyazaki

Tomonoura Japon
© EP

 

C’est dans le joli village de pêcheurs de Tomonoura que le dessinateur Hayao Miyazaki a imaginé Ponyo sur la Falaise, un anime poétique et aquatique inspiré de La Petite Sirène. Si la maison sur la colline existe bel et bien, Tomonoura séduit surtout pour son charmant centre-ville préservé depuis l’époque Edo. Ponctué de temples majestueux, de cerisiers en fleurs, de sanctuaires et de musées, le vieux quartier offre aux visiteurs une douce promenade au cœur du Japon traditionnel. Plusieurs lieux renommés jalonneront votre retour dans le passé : le phare Tomo-cho haut de 10 mètres, le musée Ankokuj surnommé le Shakado (rien à voir avec votre Hervé Chapelier) classé bien culturel ou encore le sanctuaire Numakuma.

 

Onfunayado Iroha, Tomonoura
Onfunayado Iroha, Tomonoura © EP

 

Où manger (et dormir) ? Chez Onfunayado Iroha. Dans ce bâtiment historique restauré par Miyazaki, on déguste sur des tatamis des bols de riz agrémenté de tonkatsu  (porc pané) croustillant et nappé de sauce soja fine et délicate. À l’étage, une auberge à taille réduite, parfaite pour les férus de cinéma d’animation japonais.

À Fukuyama : le Shinshoji Zen Museum and gardens

Shinshoji Zen Museum and gardens
Shinshoji Zen Museum and gardens © EP

 

Situé à une vingtaine de minutes en voiture du port de Tomonoura, Shinshoji mêle l’ancien (époque de Kamakura) et le moderne dans un vaste jardin japonais. Des pruniers et des cerisiers, quelques pins japonais, un large étang… Dans une végétation à peine sortie de l’hiver, on découvre un décor entièrement tourné vers la philosophie zen. Si le Daitetsudo où les moines pratiquent la méditation n’est pas ouvert au public, de nombreux espaces accueillent les visiteurs. C’est le cas par exemple du Shuroken où l’on peut assister à une cérémonie du thé et boire une tasse revigorante de matcha.

 

Shinshoji Zen Museum and gardens
Shinshoji Zen Museum and gardens © EP

 

Autre lieu tourné vers le public, le pavillon des arts : le Kohtei. Un immense vaisseau coiffé d’un toit de style kokerabuki. Désigné par Nawa et les architectes issus du collectif SANDWICH, le Kohtei propose en son sein une expérience sensorielle indéfinissable. Plongé dans l’obscurité, dans un silence opaque, de fins traits de lumières transpercent une nappe d’eau ondulante. Une autre manière de goûter au zen et à la méditation.

Ne partez pas sans avoir goûter les udons (d’épaisses pâtes de farine de blé) préparés sur place.

Shinshoji Zen Museum and gardens
Shinshoji Zen Museum and gardens © EP

Onomichi : à bicyclette !

Senko-ji Onomichi Japon
Senko-ji © EP

 

On ne vient pas à Onomichi par hasard, mais en vélo. Mondialement connue, la piste cyclable de Shimanami relie six îles depuis son départ d’Onomichi. Cette jolie ville de l’île de Honshu est ainsi devenue le terrain de jeu de nombreux cyclistes japonais (et des touristes sportifs). Célébrée dans le film Voyage à Tokyo de Ozu Yasujirô, la petite Kyoto du Setouchi (décidément, Kyoto a de nombreuses petites sœurs) doit surtout sa réputation au temple Senko-ji perché en hauteur et qui offre une vue plongeante sur la baie.

 

Miharashi-tei
© EP

 

Où dormir ? À l’Hôtel Cycle. Onomichi U2 : un hôtel mais aussi une boutique, un bar-restaurant, une boulangerie, un shop pour vélo… Laissez le Japon traditionnel quelques minutes pour découvrir cet hôtel de 28 chambres dans lequel on peut raccrocher sa monture.

Autre possibilité, plus économique : séjourner dans une guesthouse. Celle de Miharashi-tei, nichée sous le temple Senko-ji, propose des dortoirs non mixtes et deux types de chambres privées. Un petit café attenant propose non seulement une très jolie vue sur le port mais de très bons latte et biscuits au matcha.

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à consulter l’office du tourisme du Japon. 


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !