C’est le Bronx!

Berceau du hip hop comme le montre la série de l’été “The Get Down” du réalisateur Baz Luhrmann (Romeo+Juliet, Moulin Rouge!), le Bronx a longtemps souffert de sa mauvaise réputation. Le « borough » le plus au Nord de l’Etat de New-York réserve pourtant de jolis surprises.

Séparé de Manhattan par la seule Harlem River, facilement accessible en transports en commun, le Bronx n’attire pourtant pas les foules. Il faut dire que depuis la fin des années 70, le quartier se traîne une réputation désastreuse due à la violence des gangs et aux trafics de drogue. L’expression « The Bronx is burning » (le Bronx brûle en v.f) fait, elle, référence aux nombreux incendies criminels de l’époque. De quoi donner envie de passer son chemin au pas de course! Cependant depuis la fin des années 90, et la chute de la violence, c’est un nouveau visage qu’offre le quartier de Jennifer Lopez, Stanley Kubrick ou Ralph Lauren. Au point que South Bronx, rebaptisé SoBro, en clin d’œil à Soho commence à attirer une population jeune et branchée qui ne peut plus s’offrir les loyers devenus vertigineux de Manhattan ou Brooklyn. Mais ne nous y trompons pas, si cela va mieux, tout n’est pas encore rose et les conditions de vie y sont souvent difficiles. Son taux de chômage est le plus élevé de toute l’agglomération de New York et l’un des plus importants du pays. Ceci étant posé, il ne faut pas se priver d’une visite dans le dernier des cinq comtés de l’Etat car il offre une expérience unique de ce qu’est Big Apple et confirme l’expression : « si on n’a pas vu le Bronx, on n’a pas vu NYC ». Dj, MC, graffiti,
break dance, la culture hip-hop trouve ses racines dans les rues du Bronx comme en témoignent de nombreux lieux devenus cultes. La fresque murale qui rend hommage à Kool Herc, considéré comme un des pères du mouvement, à l’angle de Grand Concourse et de la 166e rue en est un exemple parfait. Pour avoir un aperçu plus complet du phénomène, on peut profiter du Hush Hip Hop Tour, à pied ou en bus, dont les guides ne sont autres que Grandmaster Caz, Kurtis Blow, ou Rahiem des Furious Five, premiers acteurs du mouvement, qui ponctuent la visite avec des anecdotes à la première personne.

De la culture de la rue à celle des musées, il n’y a qu’un pas, ou plutôt un “block”, et on file au Bronx Museum of the Arts qui avec son allure futuriste, propose une collection permanente et des expos temporaires comme la très réussie «Art AIDS America » qui examine pour la première fois l’influence de la crise du Sida sur l’art et la culture américaine, visible jusqu’au 23 octobre. Avec son entrée gratuite (exceptionnelle à NYC !) et sa prochaine extension, le BxMA comme on dit, traduit bien le renouveau et le dynamisme du « nouveau » Bronx. Autre lieu culturel incontournable, suivant la même politique tarifaire, le Bronx Documentary Center, fondé par Michael Kamber, ancien photo-journaliste pour le New York Times, et Danielle Jackson, l’ancienne directrice du département culturel de Magnum Photos New York, propose une sélection toujours pointue de photo-reportages et documentaires tout en formant à la photo les jeunes pousses locales

 

Le Bronx Art Space soutient lui aussi les talents en accueillant jusqu’au 8 octobre, la 5eme Bronx Latin American Art Bienniale. A noter que la communauté hispano-caribéenne est la plus importante du comté. Si dans la palette de couleurs, c’est de vert dont vous avez besoin, vous pouvez vous rendre au fameux New York Botanical Garden, réputé pour son jardin de roses, ou pourquoi pas faire un tour au Bronx Zoo, qui n’est autre que le plus grand parc animalier urbain au monde. Mais le secret bien gardé du Bronx, se cache à Wave Hill, un parc public de 11 hectares surplombant la rivière Hudson qui offre une vue spectaculaire sur la vallée de l’Hudson et les falaises du New Jersey. Parfait au coucher de soleil ! Si le grand air vous creuse, c’est dans le quartier de Belmont, de la 187th jusqu’à Fordham Rd et Arthur Avenue, qu’il faut se rendre. Oubliez le Little Italy de Manhattan, c’est ici coincé entre les blocks albanais et portoricains, que se trouve le cœur de la cuisine italienne. Le quartier regorge de dizaines de restaurants italiens, boulangeries ou cafés mais l’attraction principale réside dans l’Arthur Avenue Retail Market, un marché couvert où l’on trouve tous les commerces de bouche made in Italy. Parions que c’est ici que se fournira le chef Massimo Bottura qui a été honoré du titre de “Meilleur chef du Monde” par le classement Fifty Best 2016, pour son restaurant Osteria Francescana à Modène en Italie. Il projette en effet d’ouvrir en 2017 en plein coeur du Bronx une “Bottura’s Refettorio” (une sorte de soupe populaire destinée aux démunis) comme il l’a fait pendant l‘Exposition Universelle de Milan 2015 et pendant les Jeux Olympiques de Rio. Et qui participe au projet? On vous le donne en mille : Robert de Niro ! L’acteur commencerait-il ainsi un nouveau chapitre de l’histoire commencée en 1993 avec son film “il était une fois le Bronx” ?

Infos :

Hush Hip Hop Tour : http://www.hushtours.com/

Bronx Museum of the Arts : www.bronxmuseum.org/

Bronx Documentary Center : bronxdoc.org/

Bronx Art Space : http://www.bronxartspace.com/

New York Botanical Garden : www.nybg.org/

Bronx Zoo : https://bronxzoo.com/

Wave Hill : https://www.wavehill.org/

Arthur Avenue Retail Market : www.arthuravenuebronx.com/