City-trip : Casablanca, un secret bien gardé ?

Capitale économique et ville la plus peuplée du Maroc avec près de 5 millions d’habitants, Casablanca ne fait pourtant pas partie des premières destinations touristiques du pays, contrairement à des villes comme Marrakech, Fès, Rabat ou Essaouira. Mais ce n’est pas parce que son aura attire davantage une clientèle business en chemisette que des cars de visiteurs en short que « Casa » ne mérite pas le détour. A Nous Paris vous livre une poignée d’adresses et d’activités à essayer à l’occasion d’un futur city-trip dans cette ville blanche en plein renouvellement.

City-trip à Casablanca

City-trip à Casablanca

Le Casablanca religieux

Si, pour vous, les vacances sont d’abord synonymes de dépenses, vous allez forcément vouloir faire un tour fissa dans les boutiques de son mall longeant l’Atlantique, le plus grand centre commercial d’Afrique affublé d’un énorme aquarium central. Mais si les marques de luxe ne provoquent rien chez vous à part l’ennui (et le dégout du consumérisme, peut-être), vous feriez mieux de commencer votre périple à Casablanca par une construction admirable se situant elle-aussi sur le bord de mer : la grande mosquée. Que l’on soit musulman ou non, religieux, non pratiquant ou athée, il est difficile de rester de marbre devant cet édifice qui peut accueillir jusqu’à 20 000 croyants dans sa salle de prière large de 100 m et longue de plus de 200 m. Intimidante à l’extérieur, notamment pour son minaret culminant à plus de 200 m, la Mosquée Hassan-II l’est encore plus lorsqu’on pénètre en son sein.

Construite entre 1986 et 1993 et signée par l’architecte Michel Pinseau, elle est décorée d’une multitude d’ornements (crées en stuc d’Egypte, granit, marbre, cristal de Murano ou encore bois de cèdre), ainsi que d’un toit ouvrant impressionnant. Bref, elle vaut clairement le coup d’œil. Tout comme l’Église Notre-Dame-de-Lourdes avec son style résolument moderne et ses vitraux du verrier Gabriel Loire. Et quitte à faire le tour complet de ce Casablanca où cohabitent les trois grandes religions monothéistes, n’hésitez pas non plus à vous promener dans le quartier des Habbous (où l’on peut déguster des épices et olives aussi belles que bonnes) et à visiter le modeste mais essentiel Musée du Judaïsme Marocain.

City-trip à Casablanca
Mosquée Hassan-II
City-trip à Casablanca
Mosquée Hassan-II
City-trip à Casablanca
Le quartier des Habbous
City-trip à Casablanca
Église Notre-Dame-de-Lourdes

Le Casablanca culinaire

Au détour de ses rues où s’élèvent ici et là des immeubles art déco, souvenirs parfois vétustes du protectorat, la ville marocaine regorge d’enseignes bien connues des occidentaux. Mais plutôt que de perdre votre temps à manger dans une chaîne sans âme, laissez votre palais se délecter des plats de La Squala. Nichée derrière les remparts d’un fortin du XVIIIe siècle, aux abords de l’ancien port portugais (une zone actuellement en pleine refonte et donc entourée de chantiers et de grues), sa table vous réserve une carte typiquement marocaine qui saura combler votre appétit, confortablement assis au milieu d’un apaisant jardin andalou. Toutefois, si vous souhaitez déguster des vins marocains très agréables et des plats plus fins et élaborés, un détour par Mohammedia, située à plus d’une 30 minutes de route, s’impose : là-bas, le Restaurant du Port vous propose des mets incroyables, avec notamment une sélection de poissons et fruits de mer de premier choix. Une adresse incontournable pour les gourmets.

Enfin, impossible de ne pas citer un lieu qui a contribué à la renommée de la ville : Le Rick’s Café. Immortalisé par le film iconique « Casablanca » sorti en 1942, ce restaurant-bar-café à l’ambiance chic a dû attendre plus de 50 ans pour véritablement voir le jour. En effet, le spot qui voyait déambuler Humphrey Bogart et sa mélancolie avait été imaginé dans les studios hollywoodiens pour le long-métrage. Ce n’est qu’en 2004 qu’une reconstitution fidèle a pu ouvrir ses portes. On vous conseille surtout d’y aller pour boire un cocktail et écouter jouer les musiciens jazz… en espérant tomber au moment où le fameux « As Time Goes By » résonnera. Et si vous voulez boire un verre plutôt dans le centre-ville, cédez à la tentation d’un rooftop, comme celui du flambant neuf Aparthotel Adagio Casablanca City Center (ouvert en avril 2019) dans le très agréable quartier de Maârif.

Le rooftop de l’Aparthotel Adagio Casablanca City Center
City-trip à Casablanca
La Squala
City-trip à Casablanca
La Squala

 

Le Casablanca balnéaire

Mer oblige, Casablanca est aussi une destination de choix pour bronzer sur le sable et aller piquer une tête pour se rafraîchir. Et fraîche, l’eau de l’Atlantique l’est particulièrement. Alors, pour en profiter sans prendre un coup de froid, on profite de notre présence en terre marocaine pour s’essayer à l’art de dompter les vagues de façon sportive. Pour cela, une adresse sympathique et incontournable s’offre à vous : le club Ain Diab Surf School. Comme son nom l’indique, elle vous permet de vous initier au surf, avec sérieux et bonne humeur. Et si vous préférez découvrir les joies du bodyboard, vous pouvez également entrer en contact au préalable avec la Morocco Body Board Academy dans laquelle officie Adnane Benslimane. Dix fois champion du Maroc (et sosie non officiel du footballeur Marquinhos), ce dernier aura à cœur de vous transmettre son expérience et de vous aider à dépasser vos limites. À ses côtés, on se sent pousser des ailes, ou plutôt des nageoires. Un vrai bon moment pour se dépenser et se ressourcer.

Cependant, se balader avec une planche sous le bras en se prenant des vagues dans la tronche peut aussi très vite fatiguer les corps les plus fragiles. Dans ce cas, la visite d’un hammam est nécessaire, si ce n’est obligatoire (les habitants de Casablanca en étant eux-mêmes très friands). Qu’ils soient rustiques (Spa & Hammam Istanbul) ou plus luxueux (Maison d’Asa), ils sauront vous apaiser. Une dernière destination idéale avant de plier bagage, pour être détendu au moment de chopper l’avion du retour.

City-trip à Casablanca

City-trip à Casablanca
Adnane Benslimane