Culture russe : les incontournables

De Dostoïevski aux banias, de Moscou à Saint-Pétersbourg… on connaît la culture russe sans vraiment la connaître, l’avoir lue, vue ou même expérimentée. Pourtant, elle est riche et variée, souvent internationalement réputée. Alors plongeons sans plus tarder dans la culture de la Russie en 6 lieux, traditions et arts.

 

Le Théâtre Bolchoï, la vitrine internationale de la culture russe

Théâtre Bolchoï
@ Garrett Ziegler / CC BY-NC-ND 2.0 / Flickr

 

Peut-être faites-vous partie des chanceux qui ont assisté à une représentation parisienne du Théâtre Bolchoï. Fierté nationale, le théâtre enchante ses spectateurs depuis 1825. Du ballet – à la grâce inégalée, il faut le préciser – à l’opéra, de représentations théâtrales, aux concerts symphoniques. Si vous avez l’occasion et un portefeuille plutôt bien rempli, courez-y et laissez-vous emporter par la magie du Bolchoï.

 

Les banias, une coutume partagée

Intérieur d'un bania
@ Antoine 49 / CC BY-NC-ND 2.0 / Flickr

 

Toutes classes sociales confondues, à la campagne comme à la ville, les banias – bains de vapeur chaude et humide – sont l’une des traditions russes les plus appréciées. En hiver surtout pour échapper au froid glacial, mais finalement toute l’année. Les Russes viennent s’y détendre, profiter d’un massage – quelques coups de fouet revigorants à l’aide de branches de bouleau séchées – et discuter dans leur bania préféré. Si vous souhaitez vivre l’expérience comme les Russes, roulez-vous dans la neige après un bon bain chaud. Conseil avisé : c’est toujours plus facile après un shot de vodka.

 

Le Musée de l’Ermitage, pour en prendre plein les yeux à Saint-Pétersbourg

Musée de l’Ermitage
@Tous Les Bonheurs Du Monde / CC BY-NC-ND 2.0 / Flickr

 

Musée emblématique et historique de Saint-Pétersbourg, le musée de l’Ermitage est un incontournable de la culture russe. Par son site d’abord, sur les rives de la Neva, et son cadre, somptueux palais construit en 1764 et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, autrefois résidence des empereurs. Puis, surtout, par sa collection, puisqu’elle est la plus grande au monde. Des œuvres de Matisse, Gauguin, Picasso ou encore Rembrandt y sont exposées. Mais aussi de nombreuses antiquités égyptiennes et évidemment, une magnifique collection de peintures et icônes russes.

 

Nikola-Lenivets, l’art russe à la campagne

Oeuvre monumentale de Nikola-Lenivets
@ Khuroshvili Ilya / CC BY-NC-ND 2.0 / Flickr

 

Dans la campagne de Kalouga, à trois heures de Moscou, le village de Nikola-Lenivets abrite plus de 30 œuvres d’art monumentales parfaitement intégrées à leur environnement, notamment grace à l’utilisation de bois et de matériaux naturels. Difficile de définir ce lieu, village, immense parc, projet collaboratif et musée à ciel ouvert à la fois. A l’origine, un groupe d’artistes et d’architectes russes contemporains, dont Nikolaï Polissky, souhaitaient établir un lieu artistique de partage en-dehors de Moscou. Pari réussi avec ce site étonnant, où artistes de renom et habitants du village collaborent pour créer sans cesse de nouvelles œuvres. 

 

Garage Museum of contemporary Art, le musée tendance de Moscou

Extérieur du Garage Museum of contemporary Art
@ Sergey Norin / CC BY 2.0 / Flickr

 

Installé dans un ancien restaurant de style soviétique magnifiquement modernisé, le Garage Museum est la vitrine de la scène artistique contemporaine russe et internationale à Moscou. Toute l’année, de nombreuses expositions temporaires sont organisées dans ce lieu chic et branché. Pointues, elles présentent des œuvres très variées : installations, œuvres visuelles et audio, peintures, photographies…

 

Dostoïevski, Tolstoï et autres génies de la littérature russe

Couverture de livre Guerre et Paix de Tolstoï
                              Guerre et paix

 

Crime et Châtiment et L’Idiot de Dostoïevski, Guerre et Paix et Anna Karenine de Tolstoï, Les Âmes mortes de Gogol ou encore Le Maître et Marguerite de Boulgakov sont parmi les monuments de la littérature russe. Ne prenez pas peur à la vue du nombre de pages, la culture russe se mérite, il faut prendre le temps d’en apprécier toute la complexité. L’ouverture que ces œuvres offrent sur l’âme de la Russie, son histoire, ses réflexions et ses peines vaut largement les semaines nécessaires pour en venir à bout…