Envies d’évasion

Bientôt les vacances ? Alors que plus de 100 000 visiteurs sont attendus cette semaine au Salon mondial du tourisme, on passe en revue quelques-unes des tendances voyage 2016, pour choisir sa destination, prochaine ou future.

Du classique à l’inattendu

Marché flottant en Thaïlande. © Ingram Publishing / Thinstock

Sans surprise, l’Espagne (qui accueille en moyenne plus de 10 millions de visiteurs français chaque année) et le Portugal (deux millions) seront les stars des mois d’été. Tandis que, pour des destinations plus lointaines, la Thaïlande semble rester l’un des points de chute les plus recherchés pour 2016 (Bangkok est ainsi la destination mondiale la plus consultée sur le moteur de recherche momono.fr et Phuket se classe en 6e place). Mais les Français semblent aussi avoir besoin de découverte et l’on dénotera cette année, une percée de l’Iran, qui, selon le Salon mondial du tourisme « quitte son statut de destination confidentielle et devient plus accessible ». Amplitudes, créateur de voyages sur mesure, propose ainsi à ce titre un séjour conçu comme une échappée dans la Perse antique pour découvrir, de Téhéran à Persépolis, le patrimoine culturel aussi bien que la faune et la flore d’un pays bien sûr toujours très méconnu (à partir de 2598 € par personne pour 15 jours, avec vols, véhicule avec chauffeur, visites et hébergement). Au chapitre des voyages “qui changent”, le voyagiste propose aussi de partir à la rencontre de l’Éthiopie, l’un des pays les plus fascinants d’Afrique, encore très rarement visité.

Couché de soleil en Ethiopie. © DR

Le tour de la question

Cela fait maintenant onze ans que les célèbres guides de voyage Lonely Planet publient en leur palmarès des destinations les plus immanquables de l’année à venir. Choisis en fonction de leurs actualités, de leurs dernières initiatives touristiques ou de leur cadre encore préservé, ce sont ainsi 10 pays, 10 régions et 10 villes du monde qui constituent notre champ des possibles idéal et parfois inattendu. Pour l’année 2016, la vraie bonne idée sera de nous diriger avant toute chose vers le Botswana (la destination plébiscitée), puis de (re)voir le Japon et les États-Unis, version grands parcs. Mais on notera aussi la présence dans ce top 10, de la Lettonie, la Pologne, l’Australie ou le Groenland. Côté régions, la Transylvanie ravira les amateurs de légendes qui auront déjà vu l’Auvergne (très belle 6e place et seule destination française de ce best-of), et qui en profiteront ensuite peut-être pour visiter, non loin, la ville “la plus 2016”, Kotor, au Monténégro. En parallèle de ce classement, un long chapitre transversal propose des thématiques diverses comme Les endroits décalés où dormir, Les anniversaires historiques à fêter. Un panorama complet.

Best Of 2016 de Lonely Planet, 208 pages, 13,50 €.

À l’Est, du nouveau

Ville de Wroclaw en Pologne. © MarKord / Thinstock

Le Salon mondial du tourisme l’affirme, c’est surtout à l’Est que le mouvement s’opère avec de nouvelles destinations comme la mystérieuse Abkhazie au bord de la Mer Noire, l’Arménie, la Géorgie, l’EstonieLa Serbie, quant à elle, mettra plus que jamais l’accent sur ses merveilles naturelles, les “Portes de Fer” qui séparent les Carpates, à la lisière de la Roumanie, et les Balkans au sud ou le parc national de Tara. La Pologne, sera donc quant à elle à l’honneur, avec en plus des habituelles Varsovie et Cracovie, un focus sur Wroclaw, l’une des capitales de la culture de 2016 (en même temps que, dans un autre genre, la ville de San Sébastian). Nul doute que les visiteurs seront au rendez-vous, puisque les manifestations artistiques, comme les expositions ou les festivals, sont de plus en plus des raisons de découvrir de nouveaux lieux, principalement en Europe.

La croisière… séduit

MSC Croisières

Au chapitre des grandes tendances du moment, le Salon mondial du tourisme met notamment en avant cette année le phénomène croisière. C’est que, selon la CLIA (Cruise Lines International Association), le nombre de croisiéristes dans le monde a augmenté de 68 % en dix ans, et l’on en recensait ainsi en 2014 plus de 22 millions (dont 590 000 Français) pour 471 navires. L’engouement n’est d’ailleurs pas près de s’arrêter, puisqu’au niveau mondial, un voyageur sur cinq déclare vouloir partir en croisière pour la première fois en 2016, ce qui confirme que ces séjours ne s’adressent donc pas du tout majoritairement à un public âgé comme on pouvait le penser auparavant. Parmi les raisons de ce succès, outre le côté extrêmement pratique de l’affaire (avec nombre d’activités à disposition) et le charme du voyage en mer, la formule permet de voir du pays en descendant simplement à chaque escale pour visiter librement diverses destinations, faire un tour à la plage ou, pour ne rien manquer, participer à des excursions. On peut ainsi opter pour des destinations lointaines ou, très prisé, faire un tour en Méditerranée. MSC Croisières propose ainsi, par exemple, un séjour de 8 jours et sept nuits au départ de Cannes, qui passera par Palma de Majorque, Barcelone, Ajaccio, Naples, La Spezia et Gênes (à partir de 629 € en cabine avec balcon). Envie d’une remise en forme ? Le même croisiériste initie aussi à partir d’avril des croisières Wellness, en partenariat avec Technogym, surfant ainsi sur une autre tendance de plus en plus présente : le bien-être.

Trop cher ? Pas forcément…

TripAdvisor Location de vacances vient de livrer un baromètre vraiment intéressant pour ceux qui rêvent de destinations de prestige, mais ne veulent pas non plus forcément amputer pour autant tout leur budget de l’année. En tenant bien sûr compte du climat, le spécialiste recense en effet les périodes de l’année durant lesquelles, d’un point de vue financier, il est le plus judicieux de réserver pour s’offrir un voyage de rêve. Il compare ainsi les prix moyens recensés en haute et en basse saison pour une semaine en choisissant – à titre indicatif – une location avec deux chambres. Ceux qui peuvent partir tôt découvriront alors qu’en avril et mai, Seven Mile Beach, plage splendide des Îles Caïmans leur tendra les bras (1998 € contre 3299 €), que de mi-mai à fin mai, ils pourront aller à Honolulu (1862 € contre 2765 €), mi-juin, à Miami Beach en Floride (1627 € contre 2226 €) ou surtout, en mai et juin, à Hawaï – Wailea – (1587 € contre 3810 €). Dans des périodes plus “classiques”, direction Saint-Martin (début août, 2059 € contre 5077 €) ou sa presqu’île de Terres Basses (août et septembre, 3440 € contre 6346 €), cyclones obligent. On notera enfin que Londres, destination moins paradisiaque mais toujours très, très appréciée, se pratique début juillet (1800 € au lieu de 3218 €).

www.tripadvisor.com

On arrive bientôt ?

Pour occuper les kids sur la route des vacances ou pour leur donner le goût des voyages, procurez-vous le magazine Baïka. En mélangeant fiction et reportages, interviews, recettes, BD et jeux, ce trimestriel sensibilise les 8-12 ans à la diversité culturelle. Le second numéro vient de sortir et le suivant, en juin, leur parlera de la Mésopotamie antique ou les emmènera encore à Madagascar. 9,60 € en librairies.

www.baika-magazine.com

Voyager sans bouger

Vous avez un grand besoin d’évasion, mais l’heure n’est pas encore au départ ? Cette semaine à Paris, deux rendez-vous s’offrent à vous rue de Turenne. Les amateurs de shopping iront ainsi faire un tour à la boutique éphémère de Budapest qui met en scène jusqu’au 31 mars une sélection de marques de mode, de déco et de design parmi les plus pointues de la capitale hongroise (132, rue de Turenne, 3e).

Ceux qui rêvent de Japon découvriront du 16 mars au 30 avril l’événement City Glance Tokyo à la Galerie Le Cœur (83, rue de Turenne, 3e). Un programme Night & Day, avec en journée, au rez-de-chaussée, un salon de thé nippon, une exposition de photos et un Pocket Shop Uniqlo, tandis que le soir, le sous-sol se transformera en bar karaoké, avec projections, bande sonore spéciale et dégustation (avec modération ) de whisky et de saké.

A voir

Salon mondial du tourisme, 41e édition, du 17 au 20 mars, Parc des Expositions Porte de Versailles, Pavillon 4. De 10h à 19h (à 18 h le dimanche).

www.salons-du-tourisme.com/Paris