Escapade dans les Pouilles

Si le besoin de repartir quelques jours se fait (déjà) sentir, les Pouilles, le talon de « la botte » de l’Italie, est une région magique qui allie plages splendides, merveilles historiques, ruelles typiques, gastronomie fameuse et sympathiques adresses shopping.

Pour une vraie sensation de vacances, on peut aborder l’endroit en parcourant en voiture son littoral, fait de plages parfois sauvages et s’arrêter, vite, en cas de coup de cœur. Passage obligé, la station de Gallipoli offre une très belle ballade de bord de mer, riche en points de chute pour boire un verre ou déjeuner, avant de s’égarer longuement dans ses petites rues typiques. De manière générale, on peut prévoir d’emblée que l’on marchera beaucoup pour visiter cette région pierreuse et ses villes aux vastes quartiers piétonniers, aux pavés polis et souvent glissants. Mais le risque d’entorse vaut le détour que l’on parcoure Lecce pour découvrir ses nombreuses églises baroques ou son amphithéâtre, Bari, la grande ville contrastée, Matera (lieu de tournage cinématographique très prisé, investi par Pasolini ou Mel Gibson pour sa controversée « Passion du Christ) et ses célèbres sassi – habitations troglodytes. On n’hésitera pas non plus à monter à affronter des envolées de marches pour avoir le meilleur point de vue sur les « trulli », irréelles petites maisons de hobbits dont les plus anciennes datent du 15è siècle, qui forment de vrais villages de contes de fées à Alberobello. Pour le reste, le soleil et la gastronomie – la fameuse burrata, les recettes de pâtes complètes ou le vin du Salento – font le reste du dépaysement. N’oubliez pas de ramener du voyage « il pumo », cet objet de décoration à mi-chemin entre l’œuf et la fleur en bouton que l’on voit sur presque tous les balcons. Symbolique des Pouilles, c’est un porte-bonheur que l’on offre traditionnellement lors d’une installation dans une nouvelle maison.

A voir

Lecce


Tonda Design Lecce © DR

  • Le château dispose d’un petit musée du papier mâché, spécialité de la région, et accueille des expositions d’art dans ses espaces. Jusqu’au 20 novembre, Andy Warhol, Ladies vs gentlemenCastello Carlo V, viale XXV Luglio.
  • Une boutique d’artisanat très chic où acheter des « pumo » plus ou moins stylisés. Teti, via Trinchese 15/17.
  • Une parfumerie authentique qui propose de grandes marques pointues et distribue les cosmétiques au packaging de style ancien de la pharmacie Santa Maria Novella à Florence. Profumeria de Salvatore, via Matteotti, 20.
  • Un concept-store où l’on trouve vêtements et déco bien choisie. Vico dei Bolognesi, via Matteoti, 22/a.
  • Pour les amateurs de design, une très belle boutique de créateurs, avec bijoux, créations en pierre, accessoires de déco et meubles originaux. Tonda Design, via Palmieri, 20.
  • En intérieur, un grand marché vintage avec des dizaines d’exposants (livres, vêtements, meubles). via Templari, 6 (les samedis et dimanches, le matin et en début de soirée).

Matera


Matera de nuit © DR

  • Le Musée de la sculpture contemporaine. Musma, Palazzo Pomaricci, via San Giacomo.
  • Loin des lieux touristiques, le bar (cocktails et petite restauration) le plus sympa et arty de la région, qui accueille, sur sa terrasse et à l’intérieur, concerts de jazz et événements divers. La déco façon brocante vaut le détour. Area 8, via Casalnuovo, 11, 13, 15.
  • Une nouvelle galerie d’art installée dans d’immenses caves voûtées. Dom’s gallery, via Casalnuovo, 10.
  • Une petite boutique de mode avec un vrai bon choix de grandes marques internationales et de créateurs italiens. Sicolo, via XX Settembre, 43.

Alberobello


Trulli à l’entrée d’Alberobello © DR

  • On déjeune en terrasse dans un très joli jardin caché avec vue sur le potager et sur les trulli environnants, loin de l’agitation touristique. Cuisine et déco chic. Evo Ristorante, via Giovanni XXIII.

A lire

Pouilles, guide Lonely Planet, 19 €, 2016.