Le PAC en PACA

Depuis huit ans, la cité phocéenne nous donne une bonne raison de lui rendre visite, puisque que Marseille expos organise le Printemps de l’Art Contemporain, la PAC pour les intimes.

Après le succès de l’année dernière, il est de retour du 5 au 28 mai pour une édition placée sous le signe de l’ouverture à l’international. Le PAC n’en a que faire des frontières et casse tout pour présenter plus de quarante-cinq expositions venues des quatre coins du globe, avec un focus sur la Corée du Sud et la capacité de ses artistes à visiter le monde tout en conservant traditions et inventivité dans leurs œuvres. 2016 représente la pause coréenne à Marseille grâce au PAC.

Le lancement de ce concentré annuel d’art promet de faire vibrer les divers quartiers de la ville avec des vernissages, des nocturnes, des performances, des rencontres professionnelles ainsi que des instants musique au crépuscule. Suite à cela, le second temps fort de l’événement annonce une dynamique semblable, avec notamment la présentation des « Arts Ephémères », les projets artistiques réalisés au sein des quartiers nord, soigneusement répartis à différents endroits du Parc de la Maison Blanche.

Si Marseille expos prévoit la fin du festival pour le 28 mai, le Printemps de l’Art Contemporain ne suit pas les conventions et certaines expositions resteront ouvertes en juin et juillet. Une nouvelle plutôt cool, qui donne envie d’imaginer son été sur la côte méditerranéenne

www.pac.marseilleexpos.com