Comment nos habitudes de voyage ont-elles été métamorphosées en 50 ans ?

Ah le voyage… cette soupape de décompression, cet élargisseur d’horizon, cet exotique compagnon. Si on n’en a jamais assez et si on bouillonne d’imaginer rendre notre dernier soupir avant d’avoir eu le temps de tout explorer, c’est parce qu’il est aujourd’hui tellement ancré dans nos vies. Voyager est devenu un hobby, voire un mode de vie. Mais cela n’a pas toujours été le cas. En 50 ans, nos habitudes de voyage ont été complètement métamorphosées. Découvrez comment.  

 

Toujours plus loin

avion dans le ciel
Démocratisation du voyage et compagnies low cost ont révolutionné le tourisme – Photo via Flickr – HÉLDER GUIMARÃES

 

Certes, le tourisme intérieur demeure plus important que le tourisme extérieur. Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, on voyagerait ainsi dix fois plus dans l’enceinte de nos frontières qu’en dehors. Pourtant, pas besoin d’un graphique pour constater que ces dernières décennies ont vu émerger un phénomène, celui de l’obsession de la distance. Partir, mais partir loin à tout prix, pour beaucoup c’est cela que signifie vraiment voyager. Aventure, dépaysement et découverte d’une nouvelle culture à la clé. En 1950 le nombre d’arrivées internationales s’élevait à 25 millions. En 2017 le compteur dépassait le milliard. Une révolution, donc.

 

Encore plus souvent

calendrier paquerettes mois d'octobre
On voyage beaucoup plus souvent aujourd’hui qu’il y a 50 ans – Photo via Flickr – Ares Nguyen

 

1948, c’est l’année de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme par les 58 pays qui composaient alors les Nations Unies. Quel rapport me direz-vous ? Le secret se trouve glissé dans l’article 24 qui édicte un principe formidable, celui selon lequel “toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.” Évidemment, en France nous avions pris un peu d’avance et cela fait alors plus de dix ans que le concept est établi. Qui dit congés payés dit vacances et voyages. Et c’est l’an dernier que les Français ont explosé tous les records puisque en 2017, 64,2% d’entre-eux sont partis en vacances.

 

Plus longtemps ou pour toujours ?

voyage, aéroport, backpacker
Pour certains le voyage relève plus du mode de vie que du simple hobby – Photo via Flickr – Liam O’Malley

 

La Terre est ronde… Rares sont ceux qui en doutent encore. Alors pourquoi ne pas en faire le tour ? En famille, à vélo ou en trottinette, vous l’avez sûrement remarqué dans votre entourage, le “tour du monde” a la cote. Aujourd’hui il existe même des billets d’avion spécifiques permettant de poser un pied sur chaque continent. Congé sabbatique ou année de césure pendant les études permettent de s’arroger le temps nécessaire pour s’accorder cette petite folie. Forcément, tout cela a un coût et c’est pourquoi beaucoup choisissent l’option Permis Vacances Travail qui offre la possibilité de travailler à l’étranger. Une bonne façon de mêler vacances et “vraie vie”.

 

Plus abordable

© JESHOOTS.COM unsplash

 

Le voyage 2.0 c’est aussi la révolution du web comme nouvelle plateforme de réservation. Exit les agences de voyages qui proposent leurs croisières all inclusive, avec un peu de temps on déniche sur le net les meilleurs plans avion, train, hôtel et location de voiture. Et la facture finale de votre voyage s’en trouve considérablement allégée. A cela s’ajoute l’émergence d’innombrables compagnies de transport low cost qui vous permettent de payer un aller/retour direction Barcelone moitié moins cher que pour Maubeuge. Ainsi que des plateformes d’hébergement collaborative comme Airbnb ou couchsurfing qui, à moindres frais, transforment votre voyage en véritable immersion. Alors, qu’est-ce qu’on attend pour tout plaquer ?