Les plus belles maisons autour de Paris

Et si cet été, au lieu de partir au bout du monde, on prenait simplement le RER pour découvrir les merveilles du patrimoine francilien ? En allant, par exemple, à la recherche des plus belles maisons signées par les grands noms de l’architecture moderne. Petit parcours en 4 adresses.

 

L’évidence de la villa Savoye à Poissy

Extérieur de la Villa Savoye
© Villa Savoye

 

Construite de 1928 à 1931 par l’architecte Le Corbusier à Poissy, dans les Yvelines, la villa Savoye est indéniablement l’une des plus belles et des plus importantes architectures de la modernité. Rien que ça. Car elle a tout d’un manifeste. Le béton armé, ultra-plébiscité par Le Corbusier, y sert sa vision humaniste de l’architecture. On y retrouve les mots-clés de sa pensée : élégants pilotis, toit-jardin (introduction à celui de la Cité Radieuse de Marseille), plan libre, fenêtres en longueur… Tous les visiteurs vous le diront : il est impossible de ne pas être bouleversé par la contemporanéité totale de ce bâtiment, conçu il y a pourtant près d’un siècle. La preuve de l’évidence, de l’avant-gardisme et de la pertinence du Corbu se trouve ici concentrée. Indispensable.

Villa Savoye, 82, rue de Villiers à Poissy

 

La beauté crue de la Maison van Doesburg à Meudon

Extérieur de la Maison van Doesburg
© Maison van Doesburg

 

Concevoir une maison qui ressemble à une toile abstraite. Telle fut la mission de l’artiste néerlandais Theo van Doesburg (1883-1931), que l’on connaît aussi bien pour ses toiles à motifs géométriques que pour son rôle important au sein du mouvement artistique De Stijl. Située au 29 rue Charles Infroit à Meudon, sa maison-atelier dessinée à la fin des années 20 pour son épouse Nelly et lui-même est un excellent exemple de ses recherches en matière d’architecture minimaliste. Pour la visiter, il vous faudra être un peu (beaucoup) motivé : elle n’est ouverte au public que le premier samedi de chaque mois, de 14h à 18h, et il est nécessaire de s’inscrire préalablement à l’adresse info@vandoesburghuis.com. Cela posé, une fois sur place vous ne pourrez que vous émerveiller devant la finesse des lignes de la façade et des intérieurs. Baies vitrées gigantesques, terrasse abritée, volumes géométriques et délicats : radical, et furieusement séduisant.

Maison van Doesburg, 29, rue Charles Infroit à Meudon

 

L’élégance d’Alvar Aalto à Bazoches-sur-Guyonne

Extérieure de la Maison Louis Carré
© Maison Louis Carré

 

C’était l’une des plus belles expositions de cette année 2018 : l’architecte, dessinateur, urbaniste et designer finlandais Alvar Aalto (1898-1976) a vu son travail exploré de long en large à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine du 9 mars au 1er juillet 2018. Que vous l’ayez manquée ou adorée, cette visite ne va pas sans un petit tour dans les Yvelines, où Aalto a construit une sublime demeure pour un certain Louis Carré. Celui-ci fut avocat au barreau de Rennes et antiquaire ; surtout, grand amateur d’art et d’architecture, il était proche de Le Corbusier. C’est toutefois à Alvar Aalto qu’il a confié la conception de sa maison, redoutant l’amour immodéré du Corbu pour le béton. Le résultat ? Un magnifique ballet de lignes transversales, en dialogue parfait avec l’environnement naturel de Bazoches-sur-Guyonne. Ou comment sublimer la contrainte de la pente.

Maison Louis Carré, 2, chemin du Saint-Sacrement à Bazoches-sur-Guyonne

 

La poésie de la Fondation Jean Arp à Clamart

Intérieur de la fondation Arp
© Fondation Arp

 

Difficile de la rater si l’on passe à côté. Au 21 rue des Châtaigniers à Clamart, à deux pas de la forêt de Meudon, se trouve la superbe maison-atelier du sculpteur et poète Jean Arp (1886-1966) et de l’artiste et danseuse Sophie Taeuber (1889-1943). Murs de pierre, fenêtres rouges, jardin de sculptures… L’ensemble possède un charme peu commun, à mi-chemin entre une certaine austérité dans les lignes et une fantaisie d’artistes amoureux dans les couleurs et la végétation luxuriante. C’est l’oeuvre de Sophie Taeuber elle-même. Celle-ci offre un écrin radical et puissant aux sculptures oniriques de Jean Arp, sa radicalité géométrique et son jeu habile sur les vides et les pleins – jetez donc un oeil aux décalages subtils des fenêtres ! L’ensemble se savoure comme des toiles abstraites faites architectures. Exactement comme pour la Maison van Doesburg, dont les propriétaires étaient d’ailleurs de très bons amis du couple Arp-Taeuber.

Maison Jean Arp, 21, rue des Châtaigniers à Clamart