A.illeurs

Marrakech : nos bons plans arty et bien-être

Au cœur de la bouillonnante médina, réputée pour ses échoppes de maroquinerie, poterie et autres vanneries, se nichent des havres de paix et hot spots plus secrets. Découvrez notre sélection de bonnes adresses.

Place Jemaa el-Fnaa. Direction la médina, dans les dédales labyrinthiques et tentaculaires des souks de la ville rouge, où 2600 artisans sont recensés. En marge des étals colorés d’épices, de cosmétiques locales, de tissus ou de contrefaçons pas toujours heureuses, des concept-stores réservés à la création marocaine, des lieux culturels ou encore des espaces de détente bien gardés créent la surprise. Et offrent aux visiteurs un écrin de bien-être et de découverte artistique, loin du tumulte des marchés.

Concept-store Max & Jan

max & jan concept store
© Eva Sauphie

 

Une imposante porte marocaine, de grandes verrières laissant traverser la lumière, une hauteur sous plafond vertigineuse accueillant des voûtes épurées, un carrelage coloré… Bienvenue dans l’univers « ethnique chic » de Max & Jan : « fashion and lifestyle ». Vous l’aurez compris, ce concept-store imaginé par un duo de designers belge et suisse s’adresse aux touristes à la recherche de perles rares, de souvenirs made in Maroc twistés à la sauce contemporaine. Ici, tout est fait par des artisans locaux : des sacs de couscous upcyclés et pimpés de pompons colorés aux tapis berbères derniers cris, en passant par la vaisselle, la déco et le mobilier.

En face de la boutique principale, une collection de prêt-à-porter mixte revisite le vestiaire traditionnel marocain avec un supplément de modernité (caftans, tuniques à capuche, sarouels en molleton…). Cerise sur le gâteau, un charmant restaurant vient se loger sur un roof-top avec, au menu, des plats traditionnels dans un esprit fusion.

Dar Anis Studio

dar anis studio
© Eva Sauphie

 

Profiter d’un séjour à Marrakech pour s’offrir un moment de bien-être, loin des hôtels bling-bling des zones touristiques, c’est possible. Au cœur de la médina se cache un petit coin de paradis réservé à la pratique du flow yoga. Tenu par Stéphanie, une Française expatriée depuis près de 15 ans à Marrakech, cet authentique riad marocain s’ouvre sur une cour carrelée de mosaïque. C’est à l’ombre des oliviers, et dans un doux parfum de jasmin, que la séance d’une heure ou la retraite de quelques jours (accompagnée de thé à la menthe, jus frais, de repas bio et vegan) se déroule. Une bulle d’oxygène !

Riad Yima

rias-yima-hassan-hajjaj
© Eva Sauphie

 

On ne tombe pas dessus par hasard ! Il faudra bien se renseigner pour accéder au riad du pop-artist Hassan Hajjaj, situé à deux pas de la Place des épices Rahba. Lieu de vie, de détente et de shopping, cette vieille maison sur trois niveaux est aussi le pied-à-terre du photographe anglo-marocain lorsqu’il est de passage à Marrakech. Il n’est donc pas impossible de le croiser sur la terrasse supérieure, à siroter un thé à la menthe. Au programme : salon de thé revu et corrigé à coups d’éléments de récup (caisses de Coca-Cola flanquées de coussins wax, tables basses traditionnelles rehaussées de calligraphies pop…), un espace boutique où dénicher des pièces de streetwear orientales. Sans oublier, bien sûr, une galerie d’art exposant les portraits azimutés de celui que l’on surnomme le « Warhol marocain ».

Le Jardin secret 

jardin secret marrakech
© Eva Sauphie

 

Si l’on peut apercevoir son enseigne de loin depuis la rue Moussine, célèbre pour ses boutiques d’antiquités, impossible de deviner ce qui se cache derrière cet imposant palais. Une fois à l’intérieur, fini le brouhaha de la médina. Un petit jardin accueille le visiteur à longer cactus et oliviers, puis à se diriger vers l’espace vert principal parsemé de bassins, à la symétrie parfaite. Cette oasis de paix reprend la structure des jardins islamiques, dont les dessins convoquent l’idée du Paradis telle que décrite dans le Coran.

Ouvert au public depuis 2008, cet impressionnant riad datant du XIXe siècle, inspiré de l’époque saadienne, invite les visiteurs à se délecter d’un moment de contemplation. Rendez-vous sur le toit-terrasse de l’édifice pour s’en laisser convaincre, avec une vue panoramique sur la médina et les montagnes de l’Atlas.

La Maison de la photographie

maison de la photographie marrakech
© Eva Sauphie

 

Inauguré en 2009, cet espace culturel privé –  logé dans un ancien fondouk (entrepôt et hôtellerie de marchands) – ouvre une fenêtre sur le Maroc au moyen de précieuses archives photographiques. Mais aussi de plaques de verre, cartes postales, journaux et autres documentaires. La collection permanente recense plus de 10 000 photographies anciennes datant de 1870 à 1950 et met à l’honneur anonymes et artistes célèbres, ayant longtemps séjourné au Maroc. Un précieux témoignage sur l’essence du pays du lointain couchant et de ses habitants.

Après la visite, direction le toit-terrasse pour un déjeuner ou un rafraîchissant avec vue panoramique sur la ville ocre !

Comment y aller

  • Via Royal air Maroc en vol direct depuis Paris
  • Environ 3h30 de vol
  • Prix : environ 350€ aller-retour