Montréal, nous voilà !

Oubliez tout ce que vous croyez connaître de la ville et partez à la découverte d’une cité bouillonnante qui n’a plus à rougir de sa voisine Toronto en matière de tendances. Ces adresses et événements à ne pas manquer en témoignent.

Manitoba, sensation gourmande  

Manitoba ©Adrien Sorin

Depuis un an, ce restaurant du Mile-Ex recueille tous les suffrages et truste les classements des meilleurs spots où se régaler en ville. La raison ? Sa cuisine, qualifiée de sauvage, puise ses influences dans les recettes des autochtones pour vous régaler à coups de têtes de violons, mauvaises herbes, pissenlits, cerf et autres viandes braisées. Franchement culotté, l’établissement excelle dans l’art des associations et réussit le pari de mettre tout le monde d’accord : critiques, gastronomes et curieux.

271, rue Saint-Zotique Ouest. Carte : environ 50 $. Tél. : + 1 514 270 8000. www.restaurantmanitoba.com

Le Bordel Comédie Club, la nouvelle salle de spectacle

Le Canada est connu pour ses comiques et ses festivals d’humour. Mais à Montréal, il manquait encore un lieu consacré au stand-up, un genre qui cartonne pourtant depuis des années en Amérique du Nord. Erreur réparée avec l’ouverture cette année du Bordel Comédie Club, une salle dirigée par six humoristes très populaires au Québec : François Bellefeuille, Mike Ward, Martin Petit, Laurent Paquin, Louis-José Houde et Charles Deschamps. Chaque soir, plusieurs dérideurs de zygomatiques se relaient au micro et enchaînent les shows. Dans la salle chauffée à bloc, l’ambiance est survoltée. Kyan Khojandi de Bref est déjà passé par ici.

312, rue Ontario Est. Entre 5 et 15 $ le spectacle. Tél. : + 1 514 845 4316. www.lebordel.ca

Espace Pepin Maison, la déco des bobos

 Espace Pepin, coin Maison ©Patrick Pepin

Lysanne Pepin est une touche-à-tout. Après avoir ouvert une galerie d’art, elle se fait un nom avec une boutique de mode du Vieux-Montréal. Elle a aussi inauguré à dix mètres de là son temple déco, pensé comme un appartement tout confort. À l’intérieur, l’ensemble se révèle aussi beau qu’un magazine de design où tous les produits auraient été choisis pour leur côté artisanal. On rêve devant les sofas et les luminaires… intransportables. On se console avec les plaids en laine, coussins imprimés, mugs, cosmétiques naturels et moulins à épices fabriqués à la main. Cette adresse bobo est un régal pour les yeux… et le ventre : au fond du repaire, un comptoir végétarien a été aménagé pour luncher sur le pouce.

378, rue Saint-Paul Ouest.

Tél. : + 1 514 844 2512.

www.thepepinshop.com

Atelier Franck & Oak, spécialiste du style

Atelier Franck & Oak (C) JS Denomme

Cette marque de mode masculine et montréalaise, née sur le web, habille les Canadiens de chinos, de chemises en jean tirées à quatre épingles, de sacs à dos carrés et de vestes cintrées. Désormais, la griffe possède une grande boutique juste à côté de ses entrepôts. En plus de ses panoplies stylées, Franck & Oak y vend livres et objets cadeaux déco. Vous avez soif ? Direction le bar pour siroter un expresso. Votre barbe a besoin d’un coup de ciseaux ? Un petit salon de barbier est installé tout au fond. Besoin de coaching ? Il suffit de prendre rendez-vous avec une styliste pour s’offrir une leçon de relooking ! Ne cherchez plus, le nouveau temple de la coolitude, c’est ici. À suivre : Franck & Oak est aussi sur le point d’ouvrir un magasin dans le Vieux-Montréal…

105-160, rue Saint-Viateur Est. Tél. : + 1 855 376 5625. www.frankandoak.com

Schwartz’s, Lawrence et Grinder, stars de la viande

Boucherie Grinder ©DR

À Montréal, les carnivores sont nombreux et les boucheries ont le vent en poupe. Ici, tout le monde connaît Schwartz’s, le deli de « smoked meat », qui fait salle comble à toute heure du jour et de la nuit depuis 1928. Depuis peu, il est concurrencé sur le boulevard par l’arrivée de la Boucherie Lawrence, où les clients croquent dans des sandwichs au roastbeef. Cette mode a connu son apothéose en juin dernier avec l’inauguration de Grinder, une néo-boucherie spécialiste de la maturation qui expose ses quartiers de viande tels des bijoux précieux ! Étonnement des passants garanti et succès immédiat. Ici, les morceaux sont tracés, vieillis jusqu’à 90 jours et découpés dans les règles de l’art. Pour ceux qui n’ont pas le courage de passer derrière les fourneaux, la maison prépare même des brochettes marinées et des boulettes à burger déjà prêtes.

– Schwartz’s, 3895, boulevard Saint-Laurent. Sandwich de viande fumée : 9,35 $. Tél. : +1 514 842 4813. www.schwartzsdeli.com

– Boucherie Lawrence, 5237, boulevard Saint-Laurent. À partir de 8 $ le sandwich au comptoir. Tél. : + 1 514 277 8880. www.boucherielawrence.com

– Boucherie Grinder, 1654, rue Notre-Dame Ouest. Tél. : + 1 514 903 0763. www.boucheriegrinder.com

La Petite Bourgogne, le quartier qui monte 

Oubliez les hipsters du Mile-End, incarnés par Xavier Dolan. Aujourd’hui, branchés et créatifs mettent le cap à l’Ouest dans ce coin de la ville cerné par les berges du canal de Lachine et par la tour du Marché Atwater. Le quartier revient pourtant de loin : dans les années 1970, la fermeture du canal accélère le déclin industriel et la paupérisation d’une partie de la population : les maisons se ferment, les usines se vident et les trafics en tout genre se développent. Trente ans de politique immobilière et la réouverture du canal à la plaisance en 2002 auront suffi pour transformer ce no man’s land en mini Brooklyn ! Aujourd’hui, les usines ont été reconverties en lofts et la rue Notre-Dame – épicentre du quartier – grouille de tables à la pointe. En ville, tout le monde ne parle plus que de Sumac, un resto libanais nouvelle génération, et du torréfacteur du Saint-Henri.

– Le Grinder, 1708, rue Notre-Dame Ouest. Côte de bœuf AAA pour deux : 95 $. Tél. : + 1 514 439 1130. www.restaurantgrinder.ca

– Marché Atwater, 138, avenue Atwater. www.marche-atwater.com

– Sumac, 3618, rue Notre-Dame Ouest. Pitas : à partir de 8 $. Tél. : + 1 514 935 1444. www.sumacrestaurant.com

– Saint-Henri Micro-Torréfacteur, 3632, rue Notre-Dame Ouest. Tél. : + 1 514 507 9696. www.sainthenri.ca

Festival du nouveau cinéma, rendez-vous cinéphile

Festival nouveau cinéma ©Emily Gan 2014

En septembre, Toronto l’anglophone a son TIFF, le Festival international du film. En octobre, Montréal la francophone a, elle, son FNC, le Festival du nouveau cinéma. Année après année, sa réputation enfle et les auteurs les plus exigeants sont régulièrement invités : de Wim Wenders à William Klein, en passant par Claire Denis, Wong Kar-Wai et Jane Campion. Pour l’anecdote, en 1982, Jim Jarmush débarque avec un film de 31 minutes baptisé Stranger Than Paradise : le public montréalais applaudit. Grisé, le cinéaste transforme son court en un long métrage et décroche la Caméra d’or de Cannes deux ans plus tard ! Pour sa 44e édition, du 7 au 18 octobre, la programmation du FNC annonce la projection de plus de 300 films dans plusieurs lieux de la ville, mais aussi des performances liées aux nouvelles pratiques du 7e art et aux nouvelles technologies.

www.nouveaucinema.ca

Les bars à jus, dernier snobisme bien-être

Comme à Paris, la mode des « juices » pressés à froid est en train de détrôner celle des « smoothies ». Lancé fin mai, Juicyyy Lab pousse le concept jusqu’au bout. Ce bar à jus joue avec les limites du médical et cultive une ambiance de laboratoire digne de celui de Walter White dans Breaking Bad. Ici, les préparateurs portent des combinaisons blanches comme neige, des gants en latex, des charlottes sur la tête et s’amusent à faire tester leurs créations dans des mini-seringues. Mieux : quand un nouveau client pousse la porte, il doit remplir une fiche de prescription pour obtenir son « diagnostic » avec un jus fraîchement pressé et rempli de super-aliments en tout genre : açaï, graines de chia, aloe vera…

Juicyyy Lab, 4289, rue Notre-Dame Ouest. Tél. : +1 514 303 3009.

Montréal en lumière, l’événement culturel de l’hiver 

Montréal en lumière © Benoit Rousseau

Qui a dit qu’il ne se passait rien l’hiver au Québec ? Depuis 2000, le festival Montréal en lumière met de l’ambiance dans les rues et dans les salles de la ville. Du 18 au 27 février 2016, place à la 17e édition de cette manifestation populaire qui mélange gastronomie, musique, théâtre, cirque et activités pour les enfants. Cette année, ne ratez pas le retour du chef d’orchestre Charles Dutoit qui se produira deux soirs avec l’Orchestre symphonique de Montréal et réservez la dernière soirée qui sert de lancement à La Nuit Blanche de Montréal.

www.montrealenlumire.com

Le Vin Papillon, bars à vins d’exception

Et de trois pour le tandem formé par David McMillan et Frédéric Morin ! Après les restaurants Joe Beef et Liverpool House, les deux chefs ont ouvert – toujours dans le même pâté de maison – un bar à vins à la déco très new-yorkaise dans une salle guère plus large qu’un couloir. Aux manettes, ils ont propulsé un jeune couple passé dans les cuisines de Joe Beef : Vanya Filipovic pour les vins, Marc-Olivier Frappier pour les assiettes. À eux deux, ils réinventent l’apéro à coups de cuvées rares, bio et naturelles, escortées d’assiettes à partager aussi jolies qu’enlevées. Essayez leur chou-fleur rôti : cuit à la broche, il arrive entier avec estragon, câpres, zestes de citron noirci et peau de poulet croustillante. De quoi vous faire définitivement oublier le chou-fleur de cantine ! L’été, ne manquez pas la terrasse dans la cour : vous vous retrouverez attablés au milieu de leur jardin où ils font pousser salades et fleurs comestibles et où ils grillent à la minute légumes, saucisses et coquillages.

2519, rue Notre-Dame Ouest. www.vinpapillon.com

L’Igloo Fest, festival foutraque

Igloofest ©Miguel Legault / miglego.com

Vous connaissez le concept des Piknik Electronik, ce festival de musiques électro en plein air qui squatte le parc Jean-Drapeau tous les dimanches d’été ? Vous allez adorer l’Igloo Fest, une manifestation « outdoor » également… mais en plein hiver ! Année après année, ce qui semblait un défi un peu potache a conquis le cœur des Québécois. Il réunit maintenant des milliers de fêtards habillés de bonnets, de moon boots et de combinaisons de ski qui bravent, de 19h à minuit, le froid polaire sur les quais du Vieux-Port de Montréal ! Au programme : de la musique, du fun, des braseros et des concours de photos. En plus, en janvier 2016, l’Igloo fêtera ses dix ans. Rendez-vous tous les jeudis-vendredis et samedis entre le 14 janvier et le 6 février !

Quai Jacques-Cartier. Billet : 20 $ la soirée ; 45 $ l’Iglooweekends. www.igloofest.ca

Pratique : 

S’y rendre

Vols quotidiens avec Air Transat : à partir de 419 € l’aller-retour. www.airtransat.com

– Vols quotidiens avec Air France : à partir de 447 € l’aller-retour. www.airfrance.fr

Se loger

L’adresse luxe : Une nuit dans un boutique-hôtel du Vieux-Montréal équipé de 30 chambres et suites avec terrasses privatives, meubles design et iPad. Forfait 1 nuitée « Luxe et design contemporain » pendant le FNC : 294 $ pour deux.
Hôtel Gault, 449, rue Sainte-Hélène. Tél. : + 1 514 904 1616. www.hotelgault.com

Le bon plan : Une chambre privée dans une auberge de jeunesse design et tout confort avec wi-fi et petit déjeuner gratuit.                                                             Auberge Hi-Montréal, 1030, rue Mackay. 100 $ la nuit. Tél. : + 1 514 843 3317. www.hostellingmontreal.com

S’informer

Centre Infotouriste, 1255, rue Peel.

Bureau d’accueil touristique Vieux-Montréal, 174, rue Notre-Dame Est (jusqu’au 25 octobre 2015).

Tél. : + 1 800 230 0001. www.tourisme-montreal.org