1 pays, 1 petit déjeuner : que mange-t-on à Cuba ?

Et si, ce mois-ci, on accostait à Cuba pour y découvrir les coulisses du petit-déjeuner sur l’île ?  Après avoir découvert les saveurs matinales espagnoles le mois dernier, les accents hispaniques se suivent mais ne se ressemblent pas. Et c’est tant mieux, car on ne le répétera jamais assez : le petit-déjeuner, c’est le repas le plus important de la journée… Surtout en vacances !

 

Gastronomie et tourisme à Cuba

Effiloché de boeuf appelé ropa vieja est le plat national de Cuba
Cet effiloché de boeuf appelé ropa vieja est le plat national de Cuba. Photo via Flickr ©LexnGer

 

Loger dans une casas particulares, sorte de maison d’hôte, demeure l’un des meilleurs moyens de découvrir la gastronomie locale. Face à l’affluence grandissante de touristes sur l’île depuis plusieurs années, et au manque d’infrastructures hôtelières, ce mode d’hébergement convivial s’est largement démocratisé. L’avantage c’est que les hôtes proposent généralement à leurs invités de partager avec eux un petit-déjeuner et/ou un dîner. Vous y découvrirez une cuisine inspirée des saveurs créoles et hispaniques, deux influences qui guident la composition des repas, souvent répétitives du fait de l’embargo qui a pesé sur l’île pendant plusieurs décennies. Au menu on retrouve ainsi haricots noirs, patate douce, riz, épices (cumin, origan…), poulet et porc avec des associations de sucré/salé.

 

Dans l’assiette

 Desayuno typique des casas particulares
Desayuno typique des casas particulares. Photo via Flickr ©vcheregati

 

La table du petit-déjeuner d’un Cubain ne ressemblera pas à celle que vous aurez la chance de découvrir lors de votre séjour. En effet, pour les locaux, le premier repas de la journée se résume généralement à un café noir sucré accompagné d’une tartine beurrée. Plutôt austère il faut l’avouer. Dans les casas particulares en revanche, on déguste ce qui pourrait s’apparenter à un petit-déjeuner de fête ou à un brunch. Alliant sucré et salé il fait notamment la part belle aux fruits de saison (ananas, mangue, banane, goyave et papaye), servis avec du pain, du beurre et des œufs en omelette ou au plat. Les plus chanceux verront leur repas complété de jambon et/ou d’un fromage proche de la mozzarella que l’on accompagne de dulce de goyaba, une sorte de pâte de goyave.

 

Dans le mug

Avec le rhum, le café est la boisson fétiche des Cubains
Avec le rhum, le café est la boisson fétiche des Cubains. Photo via Flickr ©Francis Mariani

 

C’est dans la région de Santiago de Cuba et Guantánamo que l’on trouve les meilleures variétés de café aux notes légèrement vanillées. Car, si le café cubain a longtemps été très réputé, sa production ayant considérablement chuté dans les dernières décennies, il est devenu une denrée rare, noyé au milieu des cafés d’importation. La boisson demeure néanmoins un des socle de la culture cubaine comme le thé  pour les Anglais.

Côté rafraîchissements, méfiez-vous des jus de fruits frais coupés à l’eau auxquels on ajoute souvent du sucre. La qualité de l’eau étant plus que discutable sur l’île, il vaut mieux vous assurer que votre boisson a été rallongée à l’eau minérale ou, mieux, vous contenter d’un plus petit verre mais composé à 100% de jus de fruits, sans sucre ajouté !

Pour un petit avant-goût de vacances, voici une adresse pour bruncher en mode cubano :

Cuba Compagnie
48 boulevard Beaumarchais, 11e
Métro Chemin Vert
Brunch dimanche et jours fériés de 10h30 à 16h

 

Voyage : 5 raisons de découvrir Cuba