1 pays, 1 petit-déjeuner : le morgunmaður islandais

On connaît mieux l’Islande pour la richesse de ses paysages et sa nature sauvage que pour sa gastronomie. Pas franchement étonnant pour les palais snobs des Parisiens que nous sommes. Pourtant, le petit-déjeuner islandais, particulièrement copieux et varié, vaut le détour. On vous embarque sur notre drakkar direction le morgunmaður islandais. Car c’est bien connu, le petit-déj, c’est sacré… surtout en vacances !

 

Une cuisine rustique et locale

Islande poisson séché face à la mer
En Islande, le poisson sèche face à la mer. Source : pi.zwsk via Flickr

 

L’Islande, à l’instar d’autres pays nordiques comme la Russie ou la Suède, a longtemps dû composer avec ce que Mère Nature avait bien voulu lui donner. C’est-à-dire pas grand chose. Résultat : une cuisine très rustique et pas vraiment variée. Doit-on pour autant s’arrêter-là ? Non ! Car les Islandais ont malgré tout su tirer profit de leurs ressources, à commencer évidemment par le poisson (saumon, le hareng, la morue, omble chevalier ou églefin) qui, comme chez ses voisins scandinaves, se retrouve souvent servi fumé, séché ou mariné. Autre spécialité de l’île, l’agneau qui compose d’ailleurs le plat national islandais, le kjötsupa, une sorte de pot au feu servi avec des légumes oubliés, le tout dans un bouillon très parfumé. C’est au rayon fruits et légumes que ça coince en revanche… Longtemps, le climat n’a permis de cultiver que des légumes racines ou de l’orge. Depuis peu cependant, le pays retrouve diversité et autonomie grâce à la culture sous serre.

 

Pour les vikings

assiette d'un petit-déjeuner islandais
Du poisson séché de bon matin, ça vous tente ? Source : Jonathan Hood via Flickr

 

Parlons peu mais parlons bien. Quelle influence tout cela a sur le petit-déjeuner islandais ? En Islande, il s’agit d’un repas très important comme c’est souvent le cas dans les pays aux températures extrêmes où la nécessité d’emmagasiner un maximum de calories de bon matin est vitale. Les plus téméraires se réjouiront d’attaquer la journée puissamment avec quelques lamelles de truite fumée maison. Version plus light du petit-déjeuner salé, le traditionnel jambon-fromage-confiture servi avec du beurre et du pain noir.

 

Douceurs matinales du petit-déjeuner islandais

skyr, yaourt Islande
Épais et onctueux, le Skyr est un élément mythique de la gastronomie islandaise. Source Stefan ‘Stoipi’ Seger via Flickr

 

Pour les becs sucrés, rien de tel que de commencer la journée avec un hafragrautur, le porridge local préparé à base de lait de vache ou d’amande. On l’agrémente de raisins, fruits secs, fruits et baies comme la banane ou les myrtilles. Le mythique Skyr, un fromage blanc très épais, accompagne aussi céréales et fruits avec un peu de miel. Pour un petit-déjeuner plus léger il peut aussi être remplacé par du súrmjólk, une sorte de lait fermenté.

Ça vous a ouvert l’appétit ? Allez donc tester cette adresse islandaise qui a installé son cinquième établissement à Paris :

Lemon Iceland
43 rue des Petits Carreaux, 2e
Métro Sentier