Philadelphie, la pépite arty et trendy des Etats-Unis

Berceau des Etats-Unis, Philadelphie – Philly de son petit nom – est idéalement située sur la côte Est. A seulement 150 kilomètres de la grosse pomme, la pépite trendy et arty du pays mérite d’y faire un stop. Bien entendu, pour admirer ses fresques murales mondialement connues, mais pas seulement. La ville, en grande partie piétonne, est une métropole où il fait bon vivre et semble propice à la détente. Voici quelques idées d’activités histoire de ne pas vous contenter des marches emblématiques de Rocky Balboa, le boxeur au grand cœur.

Flâner jusqu’à Cherry Street Pier à Philadelphie

Cherry Street Pier à Philadelphie
Cherry Street Pier – Crédit : Kyle Huff

 

Pour connaître une ville, rien de mieux que de se promener à pied. Et par chance, Philly s’y prête à merveille. Du fait de sa dimension à taille humaine et un nombre incalculable d’espaces verts, on apprécie s’y balader en passant des grosses artères à proximité du « City Hall » de style napoléonien aux rues confidentielles bordées d’habitations en briques rouges du « Old City ». Deux salles, deux ambiances dans cette métropole qui ne cesse de bouger, à l’ouverture d’esprit qui interpelle (ici on est gay friendly et on l’affiche). C’est sans compter également sur la rivière qui offre un charme supplémentaire et le port désaffecté transformé en lieu hybride où on l’avoue, on passerait bien tous nos dimanches affalé sur un transat avec vue.

Cherry Street Pier
121N Christopher Columbus Blvd
Ouvert tous les jours de 11h à 22h

S’en mettre plein la panse au Reading Terminal Market de Philadelphie

Reading Terminal Market à Philadelphie
Source : Visit Philly

 

Visiter un lieu sans se confronter à sa gastronomie, c’est pêché. Alors si le temps vous est compté, le mieux est de vous rendre fissa fissa au Reading Market – immense food court du centre-ville – dans lequel se côtoient stands à foison et nourriture à profusion. On pourrait facilement passer quelques heures dans ces allées à mater les spécialités mais aussi les mets d’ailleurs. Passant du stand healthy avec ses jus minute à celui qui sent le graillon et où la queue se forme dès 10 heures du matin pour un cheesesteak (sandwich au steak haché et fromage fondu). Plus qu’un marché couvert, c’est un lieu de vie où les touristes viennent se rincer l’œil près des habitués et se remplir la panse avec un cookie moelleux, un doughnut collant ou encore une part de pizza dégoulinante. Oui, souvenez-vous que l’on reste aux Etats-Unis !

Reading Terminal Market
51N 12th Street
Ouvert tous les jours de 8h à 18h

En prendre plein les mirettes aux Magic Gardens de Philadelphie

Magic Gardens de Philadelphie
Magic Gardens – Source : Philly Voice

 

Ville arty par excellence, Philadelphie est connue pour ses fresques à se pâmer. De JR à Shepard Fairey, les grands noms du graffiti ont laissé leur empreinte sur les murs. Depuis les années 80, grâce à la mise en place d’un programme spécifique (MAP) visant à éviter les débordements et à réglementer le street art par le biais d’actions solidaires, ce ne sont pas moins de 4000 œuvres qui ont été répertoriées dans la ville. Alors, si vous voulez en profiter, levez un peu le nez de votre téléphone ! Il serait tout bonnement impossible d’avoir fait le voyage pour passer à côté. Idem pour les Philadelphias’ Magic Gardens, lieu improbable fait de mosaïques, de bric et de broc. Ouvert au public depuis une dizaine d’années seulement, cet endroit conçu par Isaiah Zagar est à visiter pour s’imprégner du côté alternatif et décalé de Philly.

Philadelphia’s Magic Gardens
1020 South Street, Philadelphia
Ouvert tous les jours de 11h à 18h sauf le mardi

Profiter du panorama sur un rootop branché à Philadelphie

Skyline à Philadelphie
Skyline – Source : Unsplash

 

Même si elle suit la mouvance, Paris reste encore loin derrière les USA ou l’Australie concernant ses rooftops. Eh oui, on a déjà la plus belle ville du monde, laissons-en un peu aux autres ! Philly ne déroge pas à la règle et offre donc un large choix de terrasses perchées avec des vues imprenables sur la skyline et les fresques murales. L’idéal est de se rendre sur l’une d’entre elles au coucher du soleil afin d’admirer le changement de décor à l’horizon. D’ailleurs, devant un lycée désaffecté, la queue se forme dès 17 heures pour montrer son ID Card afin d’accéder au toit du Bok Bar. Chacun essaie de se frayer un chemin pour accéder à la vue époustouflante et se mitrailler devant un verre à la main pour sa prochaine story Instagram. Voilà que l’expression prendre de la hauteur sur un rooftop prend tout son sens.

Bok Bar / Irwin’s
800 Mifftlin Street
Ouvert du mardi au jeudi de 17h à 22h et le week-end jusqu’à 23h

Jouer le supporter local à un match de base-ball à Philadelphie

Joueur des Phillies à Philadelphie
Joueur entrant en scène – Source : Philly Voice

 

Plus qu’un sport, le base-ball est ancré dans la culture des philadelphiens. Il faut être en ville un jour de match pour le comprendre. En effet, de 7 à 77 ans, chacun y va de son accessoire pour supporter son équipe fétiche dans les rues : les Phillies. C’est à voir et à partager avec eux. Alors, si vous le pouvez (en ayant réservé une place) filez directement au stade – comparable à un lieu de vie – pour assister au match et prendre conscience de l’engouement autour de ce sport. Ce sont des milliers de personnes qui se côtoient dans un esprit bon enfant et festif autour du terrain : à la buvette, dans les boutiques et même à table avec leur tacos endimanchés de fromage ou encore leur hot dog bien dodus. Donc même si vous faites partie de la team des sportifs du dimanche, sachez que c’est un peu comme la Coupe du monde chez nous, c’est un moment complice et fédérateur à vivre au moins une fois. Et big up à la kiss cam qui n’est pas un mythe et existe ailleurs que dans les feuilletons américains pour ados !

Citizens Bank Park
1 Citizens Bank Way, Philadelphia
PA 19148- Etats Unis

Infos pratiques :

Comment s’y rendre : En avion depuis Paris-CDG avec une escale stopover sans frais (c’est donc un bon plan pour faire d’une pierre deux coups et découvrir l’Islande) sur Icelandair à partir de 406 euros de mi-mai à fin septembre

Quand s’y rendre : Dès que les beaux jours pointent le bout de leur nez

Où dormir : En plein centre, l’hôtel Sonesta se prête au jeu des piscines en rooftop

Comment organiser son voyage : Le site Discover PHL en vf est très bien fait et le site officiel du MAP pour le street-art

Les lieux à mettre absolument dans sa to-do (en plus de ceux énoncés ci-dessus) : L’Independance Hall, Le Philadelphia Museum of Art (qui fait l’objet actuellement de travaux d’agrandissement), le musée Penn, l’Eastern State Penitentiary et pour une vue confidentielle dans une bulle de bien-être : le spa du Four Seasons qui ouvrira très prochainement.


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !