Québec : 5 expériences hivernales à découvrir le long du Saint-Laurent

Parce qu’il n’y a pas que Montréal au Québec, on vous emmène découvrir cinq expériences à vivre si vous voyagez le long du fleuve Saint-Laurent, de Québec à La Malbaie en passant par l’Isle-aux-Coudres. 

Assister au carnaval de Québec, le plus grand carnaval d’hiver au monde

Carnaval de Québec
Crédit : Carnaval de Québec – Instagram

Au mois de février, une drôle d’ambiance s’abat sur la ville de Québec, qui accueille un personnage emblématique du carnaval d’hiver québécois : Bonhomme. Si personne ne sait qui se cache derrière le costume de cette mascotte, tout le monde le reconnaît lorsqu’il commence à arpenter les rues pavées de Québec : tout blanc comme un bonhomme de neige, il porte à sa taille une écharpe multicolore et sa tête est couverte d’un chapeau rouge.

Durant le temps des festivités, plusieurs activités sont proposées : outre la parade, qui a lieu de nuit, on peut s’essayer aux glissades vertigineuses ou plus familiales sur les sites de glisse. Les démonstrations de sculpture sur glace valent elles aussi le détour. C’est durant le Carnaval qu’a également lieu la course de canots à glace de Québec, un événement qui rassemble des milliers de Québécois et de touristes, venus soutenir les équipes participant à cette drôle de compétition. Ne ratez pas les stands de tire-à-l’érable, pour déguster une spécialité du coin : du sirop d’érable chaud coulé sur de la neige, à enrouler autour d’un bâton et à manger comme une sucette !

Informations : Carnaval de Québec

Goûter la cuisine traditionnelle au restaurant La Bûche

Québec La Bûche
Crédit : La Bûche – Instagram

 

Outre la fameuse poutine, l’on trouve dans cette taverne purement québécoise tous les mets traditionnels au Québec : le pâté chinois (qui n’a rien de chinois), sorte de hachis parmentier au maïs, le tartare de cerf, et bien sur l’incontournable pouding chômeur, en versions salée et sucrée. De quoi s’agit-il donc ? Originellement, d’un dessert régressif – et très bourratif – composé d’un gâteau assez sucré nappé d’une richissime sauce à l’érable. Chez La Bûche, on en trouve une variation salée, à base de bacon et de foie gras… De quoi prendre des forces avant d’affronter la tempête de neige !

La Bûche

49 rue Saint Louis, Québec.

Ouvert tous les jours de 8h à 22h30.

S’essayer au canot à glace sur l’Isle-aux-Coudres

Canot à glace Québec
Crédit : Carnaval de Québec

 

Prenez un canoë en bois, chaussez vos crampons et montez sur le lac gelé… voilà le décor planté pour pratiquer le canot à glace sur l’Isle-aux-Coudres, petite île de 23 kilomètres carré au large de Baie Saint-Paul, à l’est de Québec. Ajoutez à cela un équipement de compétition pour affronter le froid pendant la durée de l’opération, qui consiste à naviguer sur le lac gelé – en l’occurrence le Saint-Laurent – en ramant dans l’eau ou en s’aidant de ses crampons pour avancer sur la glace et dans le « slush », la glace fondue.

À l’origine, le canot à glace était l’unique moyen de transport pour rallier la rive depuis l’Isle-aux-Coudres, et vice-versa, lorsque le lac était gelé et que le traversier (le ferry) n’existait pas encore. Le canot était notamment utile en cas d’urgence sur l’île – blessures, accouchement – mais c’était également un moyen d’approvisionner les habitants en nourriture et autres denrées.

Après avoir arpenté le fleuve avec nos guides, on s’attable avec Anie Harvey, passionnée de l’histoire de l’île qui a réimplanté cette tradition de manière festive – et sportive ! – avec beaucoup de coeur. Dans son petit restaurant, elle sert notamment le pâté croche, spécialité de l’île : une tourte à la viande pliée en deux. La petite histoire raconte que cette recette a été inventée alors que les tourtes préparées sur le continent arrivaient toujours repliées sur elles-mêmes, à cause du transport. De quoi se réconforter après avoir sué sur la glace. Pour les plus aguerris, l’île organise chaque année une course de canot à glace, comme il en existe à Québec ou encore Toronto.

Les Traverseux

1922,chemin des Coudriers, L’Isle-aux-Coudres.

Boire du cidre de glace, spécialité de Québec

Québec cidre de glace
Crédit : Cidrerie et Vergers Pedneault – Instagram

 

Sur l’Isle-aux-Coudres, ce sont pas moins de 5 000 pommiers, 750 poiriers et quelque 1 200 cerisiers qui sont chouchoutés par la famille à la tête des vergers Pedneault. Parmi les spécialités de la maison, le mistelle (mélange de jus de pomme et d’alcool), le cidre mais surtout le cidre de glace, produit purement québécois. C’est le climat local qui permet son élaboration, à partir des pommes glacées, qui ont naturellement gelé. Ne vous attendez pas à goûter un cidre pétillant, l’on parle plutôt d’une boisson liquoreuse, assez alcoolisée (autour de 9-10% d’alcool), douce sur le palais. Un incontournable à ramener dans sa valise – et à consommer avec modération.

Cidrerie et vergers Pedneault

3384 chemin des Coudriers, L’Isle-aux-Coudres.

Effectuer une virée en motoneige à la pourvoirie du Lac-Moreau

Pourvoirie du Lac Moreau
Crédit : Pourvoirie du Lac-Moreau

L’été, la pourvoirie du Lac-Moreau offre le cadre idéal à la pêche à la truite et à la randonnée, mais l’hiver, c’est bel et bien en motoneige que s’effectue la plus belle des balades dans ce décor de montagnes et de lacs. Pour y arriver, il faut traverser des paysages enneigés – la neige peut atteindre jusqu’à 6 mètres de hauteur – et rouler entre les hauts sapins. On débarque avec une impression de bout du monde, dans une auberge chaleureuse où seul se fait entendre le crépitement du feu dans les cheminées. Après une partie de billard et une bonne nuit de repos, on enfourche les motoneiges mises à disposition par l’auberge, de décembre à avril, pour partir à la découverte des grandes étendues du coin. Avec un peu de chance, l’on peut observer la faune au petit matin… ouvrez l’œil !

Pourvoirie du lac Moreau

Auberge du Ravage, C. P. 900, Saint-Urbain.

Y aller : Vol Paris-Québec avec Air Transat, 3 à 4 vols par semaine. À partir de 216€ aller simple.